Prévente le 1er décembre

Le Festival d'été de Québec recule

Première publication 27 novembre 2012 à 15h35
Mise à jour : 27 novembre 2012 à 17h32
TVA Nouvelles

Fini, le projet de prévente de laissez-passer à compter du 1er décembre : devant le tollé qu'il a provoqué, le Festival d'été de Québec reporte le tout au 16 février prochain.

C'est mercredi dernier que les organisateurs du Festival d'été ont annoncé qu'ils mettraient 75 000 laissez-passer en prévente à compter du 1er décembre, au prix de 66 $. L'objectif était, disait-on, de répondre à une demande de gens qui veulent offrir des laissez-passer en cadeau à Noël.

Mais l'initiative a provoqué un vent d'indignation et de protestation de la part de nombreux acteurs de la scène culturelle à Québec, qui craignaient de voir arriver l'éléphant du Festival d'été dans le marché déjà fort concurrentiel des ventes de décembre.

Et puis, certains festivaliers auraient aussi laissé entendre qu'ils n'étaient pas prêts pour un tel changement. Jusqu'ici, en effet, cette prévente s'effectuait à la fin-avril.

scène des Plaines d'Abraham(Archives, Agence QMI)

Visiblement à contre-coeur, le directeur général du Festival d'été, Daniel Gélinas, a donc décidé de revoir sa stratégie... pour cette année.

«Jamais on n'aurait imaginé qu'on arrivait et qu'on était en train d'ébranler l'économie culturelle. Peut-être que oui, je n'en suis pas certain à 100 % mais, bon, on a été sensible à ça.» (...)
«Ça ne change rien à la façon dont on voit les choses. Éventuellement, l'an prochain, on va revenir avec une vente très en amont, encore. Je ne peux pas vous dire quand, mais ça va être avant. Les gens vont le savoir, je vous le dis déjà.»

La «vente privilège» en ligne et par téléphone des 75 000 laissez-passer, au prix de 66 $, est donc repoussée au 16 février prochain, à midi.

Quant à la vente de 75 000 autres laissez-passer au prix régulier de 76 $, annoncée la semaine dernière pour le 23 février, elle est repoussée au 16 mars.

Bien accueilli

Le pdg du Capitole de Québec, Jean Pilote, a déjà fait savoir par voie de communiqué qu'il salue la décision du Festival d'été et «remercie Daniel Gélinas et son équipe de direction pour cet heureux dénouement».

Le débat sur la prévente en décembre, ajoute-t-il, «a permis de reconnaître la place essentielle des entreprises culturelles qui animent la ville dans toute sa diversité 365 jours par année tout en célébrant l'effet de levier extraordinaire du Festival d'été de Québec quand il poursuit avec brio sa mission première de promotion touristique».

Même son de cloche à la Salle Albert-Rousseau, où on dit vendre 35 % de ses billets de spectacle au cours de la période d'avant Noël.

«C'est un ouf! On est soulagés, on est très contents et je pense que tout le monde va en tirer profit», dit le directeur général, Claude Paquet.
«Le Festival ne perdra pas grand chose là-dedans et les salles vont bien performer au mois de décembre. Alors, la région de Québec est gagnante : tout le monde garde sa place.»

 

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.