Victime du mauvais temps

Baisse de fréquentation pour la Braderie de la mode

Première publication 14 avril 2013 à 17h53
Baisse de fréquentation pour la Braderie de la mode
Crédit photo : Agence QMI
La Braderie de la mode québécoise s'est achevée aujourd'hui au Marché Bonsecours
Par Agnès Chapsal | Agence QMI

La Braderie de la mode québécoise s'est achevée aujourd'hui au Marché Bonsecours, enregistrant une baisse de fréquentation due aux chutes de neige de vendredi, selon les organisateurs et les exposants.

De 28 000 à 30 000 personnes se sont rendues à la braderie, selon la productrice de la Braderie et créatrice de mode Anne de Shalla, assurant que le vendredi avait enregistré une baisse à cause de la tempête. La créatrice s'est voulue néanmoins rassurante. «Les entrées restent bonnes», a-t-elle affirmé. Et les clients qui sont venus vendredi ne sont pas repartis les mains vides, selon elle.

«Le mauvais temps ne nous a pas aidés, a renchéri Mario Durand, copropriétaire de «Aime com moi», tout en estimant que la fréquentation était globalement identique aux années passées. «Les gens qui viennent ici aiment la mode, ils cherchent les aubaines et ont une préférence pour les produits locaux», a-t-il fait remarquer.

(Agence QMI)

La braderie permet aussi une plus grande visibilité aux marques québécoises.

«On se fait connaître auprès d'un public plus large, a expliqué Cécile de Lacaze, conseillère en vente pour Marie Saint Pierre. Ça démocratise la mode.»

Au total, 138 exposants étaient répartis sur les deux étages dans le Marché Bonsecours pendant les quatre jours de la braderie. «Nous sommes en pleine expansion, assure Anne de Shalla. Nous visons d'autres villes comme Sherbrooke et Ottawa.»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.