Le groupe U.D.O. à Saint-Ferdinand

Du heavy métal dans une usine de métal

Première publication 14 avril 2013 à 18h05
Du heavy métal dans une usine de métal
Crédit photo : Agence QMI
Le village de Saint-Ferdinand accueillait le groupe heavy métal allemand U.D.O.
Par Yves Charlebois | Agence QMI

Le village de Saint-Ferdinand accueillait hier soir de la visite inhabituelle. Le groupe heavy métal allemand U.D.O., de réputation internationale, a tenu à y faire un détour dans le cadre de sa tournée nord-américaine pour se produire dans une usine de fabrication de pièces de... métal.

Plus de 400 personnes venues de partout au Québec ont assisté à ce concert à l'usine Style Métal. La pelle d'une excavatrice avait été repeinte à l'effigie du groupe et accueillait les spectateurs sur le site du 6e Rang à Saint-Ferdinand, un village de 2050 habitants situé entre Victoriaville et Thetford Mines.

Les promoteurs Daniel Lamothe et Éric Langlois ont mis le paquet pour monter un concept de spectacle métal-usine. Au lieu d'avoir des billets en papier, les spectateurs devaient présenter une chaînette avec une médaille, comme en portent les militaires.

Pour entrer dans l'usine, il fallait traverser un rideau de chaînes. Le pont roulant, servant à soulever de lourdes charges, a été utilisé pour promener plusieurs objets, dont le logo du groupe fait en acier.

On y trouvait aussi un cracheur de feu et une immense boule en styromousse pour accompagner le succès du groupe «Balls to the wall» qui raconte la démolition d'un édifice avec une boule d'acier.

On y a vendu de fausses balles de mitraillette comme souvenir du concert. Pour boire, il y avait de la bière, bien sûr, et du Sortilège, un spiritueux fait à base de sirop d'érable qui représente bien ce village.

Le chanteur allemand, Udo Dirkschneider, âgé de 62 ans, a commencé sa carrière avec le groupe Accept, une formation culte pour les amateurs de ce genre musical. Il a fondé par la suite son propre groupe, soit U.D.O.

Dirkscheider n'avait pas foulé le sol nord-américain depuis 1984. «Ça fait quatre ans que je travaille là-dessus pour les convaincre de faire une tournée en Amérique du Nord, tout en venant faire un spectacle chez nous à Saint-Ferdinand», a dit l'un des promoteurs, Daniel Lamothe.

Les 400 billets ont trouvé preneur en moins de trois jours, sans aucune publicité à part le site internet du groupe. «Ç'a été un succès sur toute la ligne», a expliqué M. Lamothe dimanche matin.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.