45e FICG

Les 24 demi-finalistes dévoilés

Première publication 19 août 2013 à 17h17
Les 24 demi-finalistes dévoilés
Crédit photo : Agence QMI
Par Sandra Godin | Agence QMI
Ils viennent de partout au Canada et leur style musical se situe «entre Lady Gaga et Félix Leclerc», mais ils ont en commun la passion de la chanson francophone. Le Festival international de la chanson de Granby (FICG) a dévoilé, lundi au Monument National, les 24 demi-finalistes de sa cuvée 2013.

Choisis pour «leur singularité, leur volonté, leur talent et la qualité de leurs chansons», les participants proviennent du Québec, de l'Ontario, l'Alberta, le Nouveau-Brunswick et la Saskatchewan.

«Nos demi-finalistes représentent assez bien ce qui se fait de nouveau en chanson cette année, a affirmé le directeur général du FICG, Pierre Fortier. Nous sommes très contents d'avoir des sonorités différentes, dont deux groupes qui font des chansons humoristiques.»

«On a aussi de la vraie pop, de la musique du monde, de l'«auteur-compositeur-interprète» dans sa facture la plus pure. Il n'y a pas de slam et de rap cette année, mais on en aura pour tous les goûts.»

Cette année, cinq demi-finalistes plutôt que quatre accéderont à la grande finale Rouge FM, grâce à l'ajout d'un prix du public. Ils interpréteront trois chansons chacun.

Animées par le conteur Éric Michaud, les demi-finales, qui se dérouleront au Théâtre Palace de Granby, accueilleront comme artistes invités Pierre Lapointe, Les sœurs Boulay, Rod le Stod et Salomé Leclerc. En finale, le 15 septembre, c'est la porte-parole Andréanne A. Malette qui offrira une prestation, lors d'une soirée animée par Éric Nolin.

Programmation hors concours

L'événement «franco-responsable», qui se déroulera du 4 au 14 septembre prochain, accueillera pour son volet hors concours plus de 90 artistes de la francophonie, qui prendront d'assaut les scènes.

Parmi eux, notons Éric Lapointe et son frère Hugo, les Cowboys Fringants, Kaïn, Lisa LeBlanc, ainsi que le lauréat 2012 du festival, Rod le Stod, qui prépare son premier album, et les Hay Babies, lauréates de la dernière édition des Francouvertes. Mathieu Lippé lancera également son premier album dans le cadre du festival.

Apprendre les rouages

Jusqu'aux demi-finales qui débutent le 4 septembre, les artistes «les plus prometteurs au pays» prendront part à toutes sortes de formations sur les rouages du métier, qui s'annexent aux ateliers pour peaufiner écriture et composition.

Ils ont pratiquement tous derrière eux un bon bagage musical. «Je suis à mi-chemin dans le processus de création de mon premier album», a dit Mathieu Rancourt, 38 ans, un auteur-compositeur-interprète de Montréal, qui se démarque par son «folk roots».

«Je veux aller chercher toutes les connaissances techniques avec les formations sur l'industrie et ses coulisses. Je veux m'enrichir des histoires de gens qui sont passés dans le milieu, et je veux profiter de l'inspiration de groupe.»

Les finalistes courent la chance de remporter 100 000$ en prix, dont 35 000$ iront au gagnant. Des gens de l'industrie forment le jury.

Un trophée, fait spécialement par un bijoutier de Granby, sera dorénavant remis annuellement au gagnant, le premier prix concret de l'histoire du festival.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.