Amphithéâtre de Laval

Bataille entre Québecor et Bell

Première publication 27 novembre 2012 à 18h30
Mise à jour : 27 novembre 2012 à 19h14
Bataille entre Québecor et Bell
Crédit photo : Gracieuseté EVENKO
Argent

L'attribution du contrat de gestion du nouvel amphithéâtre à Laval n'aurait pas respecté toutes les règles, estime Québecor Média.

L'entreprise estime que l'octroi du contrat à Evenko, une filiale du Club de hockey Canadien, ne s'est pas fait correctement parce que des modifications ont été apportées au dossier après que le gestionnaire du projet eut été choisi.

À l'origine, la première pelletée de terre devait se faire au Carré Laval, mais le sol a été jugé trop instable pour ce projet. Le nouvel emplacement choisi par la Ville se situe près de la station de métro Montmorency et de l'autoroute 15.

Québecor Média a indiqué que selon les règles habituelles entourant les appels de propositions publics, il aurait dû y avoir une reprise du processus d'appel de propositions en raison du changement de lieu.

Du côté de la Cité de la culture et du sport de Laval, le gestionnaire du projet, le changement de terrain n'occasionne pas suffisamment d'impact pour procéder à un nouvel appel d'offres.

«Pris dans leur ensemble, ces faits nous amènent à douter que l'administration lavalloise a pris la décision la plus avantageuse pour les contribuables de Laval et du Québec qui investiront des sommes importantes dans le projet», a affirmé Martin Tremblay, vice-président, Affaires publiques de Québecor Média.

La construction de ce complexe sera réalisée au coût de 120 millions$. La part du gouvernement du Québec sera de 46 millions$.

En 2011, Québecor Média avait participé à un processus de pré-qualification et à un processus d'appel de propositions pour la gestion d'un amphithéâtre. La Ville de Laval a annoncé, en février 2012, que l'appel de propositions pour le projet avait été remporté par evenko et que Québecor Média s'était classée au second rang.

Le nouveau site comporte, selon la Ville, des «avantages indéniables» en raison notamment de sa proximité des systèmes de transport en commun et des grands axes routiers, ce qui augmente naturellement l'achalandage.

Après avoir fait parvenir une mise en demeure à la Ville de Laval, cette dernière avait donné raison à Québecor Média et avait accepté de retourner en appel d'offres. Toutefois, sans avertissement, la Ville a fait volte-face et a accordé le contrat à evenko, a déploré Québecor Média.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.