La guerre d'Air Canada contre les voyagistes

Première publication 18 décembre 2012 à 16h43

Michel Munger
Argent

En offrant des vols et forfaits à bas prix vers des destinations de tourisme, Air Canada Rouge s'attaque de front aux voyagistes Transat et Sunwing, ce qui ne sera pas de tout repos.

Ces concurrents, qui comprennent aussi le spécialiste des vols nolisés Corsair, livreront une dure bataille a Rouge, estime Denis Durand, associé principal du gestionnaire de fonds Jarislowsky Fraser.

«Ils ont beaucoup d'expertise et la clientèle leur est refilée par des grossistes en voyage, précise M. Durand. Je pense qu'ils se sont déjà prêts pour cette nouvelle concurrence.»

Les activités de Porter ne seront pas affectées, ajoute-t-il. «Elle dessert des destinations d'affaires. Air Canada vise surtout l'Europe l'été et le Sud pendant l'hiver. Le terrain sera très occupé.»

L'achat du voyagiste Thomas Cook par Air Canada lui servira bien, mais la lutte ne deviendra pas facile pour autant, réagit Michel Archambault, directeur de la chaire de tourisme de l'UQAM.

«C'est un marché bien desservi, dit-il. Il n'y a pas de demande qui n'est pas encore satisfaite à l'heure actuelle. Air Canada se dirige vers une lutte pour les parts de marché.»

«Transat et Sunwing sont présents et leurs prix sont déjà bas, renchérit-il. Les marges permettront-elles à Rouge d'être rentable ? Si je pose la question, c'est que la réponse n'est pas évidente à trouver.»

michel.munger@tva.ca

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.