Securities and Exchange Commission

La Caisse mise sur les géants de la techno

Première publication 19 août 2013 à 19h10
La Caisse mise sur les géants de la techno
Crédit photo : Agence QMI
Par Michel Munger | Agence QMI
En dévoilant les actions qu'elle détient à la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, comme elle est tenue de le faire, la Caisse de dépôt et placement du Québec a démontré qu'elle reste engagée envers les géants technologiques.

Le «bas de laine des Québécois» a fait le point sur ses positions dans un rapport déposé à la SEC le 13 août pour le deuxième trimestre qui s'est terminé à la fin de juin.

La Caisse a plus que doublé sa participation dans le fournisseur de télécoms Telus. Elle a augmenté à 22,9 millions d'actions, pour une valeur de placement de 666 millions$.

Toujours dans le sans-fil, la Caisse a liquidé 27% de ses titres AT&T, détenant 4,95 millions d'actions pour une valeur de 175 millions$.

Dans le même créneau, le poids du fabricant Apple a reculé de 21% dans son portefeuille. À 1,38 million de titres, c'est l'équivalent de 547 millions$.

La Caisse a énormément investi dans deux autres géants américains. Elle a haussé de 49% sa participation dans Oracle, spécialiste des bases de données, pour atteindre 11,8 millions d'actions. Celles-ci valaient 363 millions$.

Du côté de l'équipementier en télécoms Cisco, les achats ont entraîné une augmentation de 46% à 8,8 millions d'actions, soit une valeur de placement de 214 millions$.

Les variations sont moins grandes ailleurs. La Caisse a augmenté de 12% son placement dans IBM, portant la valeur à 496 millions$. Elle a largué 11% de ses actions d'Intel, en conservant 4,55 millions ou 110 millions$. Elle a vendu 4% de ses titres Microsoft pour en garder 16 millions ou 552 millions$.

À la Warren Buffett

Il n'y a aucun doute que les technologies peuvent rapporter énormément même si le risque est élevé et si les prix des actions sont chers, a indiqué Michel Nadeau, analyste pour Argent.

«La Caisse est dotée d'un portefeuille actions de qualité mondiale de 10 milliards$, souligne-t-il. C'est un portefeuille à la Warren Buffett qui investit dans des titres sûrs pour le long terme. Beaucoup de compagnies comme Intel et Cisco ont tendance à rester au sommet. Quoi qu'il arrive, on a toujours besoin de leurs produits.»

«Elles seront difficiles à déloger même si les modes changent, ajoute-t-il. C'est le contraire de la téléphonie mobile, là où il y a cinq gros joueurs qui se livrent une forte concurrence.»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.