Assurance

Beaucoup plus de fraude au Québec

Première publication 10 septembre 2013 à 13h52
Beaucoup plus de fraude au Québec
Crédit photo : archives, Agence QMI
Les fraudes concernent principalement les réclamations sur les meubles, les indemnités pour les accidents de travail et ce qui touche à l'assurance automobile.
Agence QMI

Le Québec est la province la plus sévèrement touchée par la fraude de l'assurance des particuliers, selon un sondage de la firme américaine FICO.

Selon l'étude, 42 % des assureurs canadiens estiment ainsi que c'est au Québec qu'il y aura le plus de déclarations frauduleuses en 2013 comparativement à 39 % pour l'Ontario.

Les assureurs prévoient qu'en 2013, il y aura une augmentation des pertes liées à la fraude concernant l'assurance des particuliers. Les fraudes concernent principalement les réclamations sur les meubles, les indemnités pour les accidents de travail et ce qui touche à l'assurance automobile.

D'ailleurs, un assureur sur trois considère ne pas être adéquatement protégé contre la fraude.

Les assureurs ayant répondu au sondage notent que les pertes relatives aux fraudes de l'assurance sont principalement dues à la hausse des réseaux de fraudeurs. Seulement 11 % d'entre eux attribuent la hausse de la fraude aux méthodes plus raffinées des réseaux criminels.

«La fraude dans les déclarations de sinistres représente tout un commerce. Et elle prend des proportions grandissantes. De plus en plus de gens ont recours à des activités frauduleuses et les réseaux de fraude sont de plus en plus organisés. C'est pourquoi les assureurs doivent redoubler d'efforts pour protéger leurs bons clients, mettre au jour la fraude organisée et améliorer l'efficacité des escouades d'enquête spécialisées», a affirmé Russ Schreiber, vice-président assurance et soins de santé chez FICO.

Le sondage sur la fraude en assurance a recueilli les réponses de 260 assureurs aux États-Unis et au Canada, en juillet 2013.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.