Policière assassinée en 1995

L'assassin d'Odette Pinard court toujours

Première publication 18 avril 2012 à 10h52
TVA Nouvelles

Le meurtre d'Odette Pinard, cette policière abattue le 27 novembre 1995 alors qu'elle se trouvait au poste de police communautaire de Cartierville, n'a toujours pas été résolu.

Odette Pinard, dont le mari était policier, a été tuée d'une balle dans la bouche au moment où elle était seule au poste de police. Ce jour-là, une tempête de neige faisait rage et personne n'a vu l'homicide se produire, vers 16h.

funerailles-odette-pinard-1er-decembre-1995(photo: TVA Nouvelles)

Selon ce que la scène de crime a permis d'établir, la policière n'a jamais eu le temps de réagir et de se défendre. Aurait-elle été prise par surprise?

Dix-sept ans après le meurtre, cette policière fait partie d'une triste statistique : tous les auteurs de meurtres de policiers, de 1877 à nos jours ont été identifiés, à l'exception de deux.

Il s'agit des meurtriers du policier André Lalonde tué en 1996, et de la policière Pinard.

Le journaliste spécialisé en affaires policières Pierre-Philippe Gingras de Photo Police, se questionne sur les suites de l'affaire et sur ce meurtre mystérieux, qui n'a jamais été résolu.

Distraire le SPVM?

Pierre-Philippe Gingras rapporte l'hypothèse voulant que le meurtre de la policière ait été commis afin de distraire le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Au moment où les policiers enquêtaient sur l'homicide de la policière Pinard, qui venait tout juste de se produire, un important vol de matériel informatique survenait à Ville Saint-Laurent.

funerailles-odette-pinard-1er-decembre-1995(photo: archives, Agence QMI) Funérailles d'Odette Pinard, le 1er décembre 1995

Depuis les faits, les suspects responsables du meurtre et du vol auraient quitté le pays pour se réfugier en Haïti.

Toutefois, le portrait-robot diffusé par le SPVM montre une femme aux cheveux blonds, loin d'être la description possible d'un membre de gangs de rues. Cette personne portait fort probablement une perruque.

Malgré les centaines de personnes rencontrées, les indices et la récompense de 50 000$, le meurtrier d'Odette Pinard court toujours.

Policières mortes en service

  • Valérie Gignac, police de Laval, 25 ans, abattue le 14 décembre 2005.
    Elle serait le centième agent mort dans l'exercice de ses fonctions au Québec depuis 1874.
  • Odette Pinard, SPVM, 30 ans, abattue au poste de quartier de Cartierville le 27 novembre novembre 1995.
  • Jacynthe Fyfe, SPVM, 25 ans, abattue le 26 octobre 1985 à Dorval.
 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.