Explosion chez Neptune Technologies de Sherbrooke

La famille de la 3e victime est dévastée

Première publication 11 novembre 2012 à 18h37
Par Emmanuelle Corriveau | TVA Nouvelles

Les proches de Marc Couture, l'homme de 42 ans décédé samedi soir et qui avait été brûlé sur 90% de son corps lors de la violente explosion survenue jeudi chez Neptune Technologies à Sherbrooke, sont dévastés.

Samedi soir, ils ont accepté, conformément à la volonté de l'homme, de débrancher les appareils qui le maintenaient en vie.

Ce fut une décision déchirante, qui laisse dans le deuil, notamment, ses trois enfants.

«D'une manière c'est injuste, moi je pense aux enfants de Marc, surtout à son fils qui est âgé seulement de 13 ans et qui vient de perdre son père», a témoigné le frère de la victime, Jacques-Michel Couture.

Marc Couture était un homme dévoué, aimé de tous. Selon les premières informations recueillies par ses confrères de travail, il n'aurait pas hésité une seconde au moment du drame, à risquer sa vie pour tenter de sauver celle des ses collègues.

«Il a combattu jusqu'en dernier, parce que, selon ce que j'ai appris, il aurait possiblement sauvé la vie de plusieurs personnes en les faisant sortir par une autre porte», a raconté M. Couture.

La tragédie ébranle aussi la communauté de Sherbrooke. Encore dimanche, de nombreuses personnes sont venues déposer des fleurs sur le site de l'entreprise.

La Ville de Sherbrooke a offert ses sympathies aux familles des trois victimes et le drapeau de la municipalité demeurera en berne jusqu'au moment des obsèques.

«C'est toujours épouvantable de constater que des gens perdent la vie, mais en même temps, Marc Couture était dans des conditions difficiles, brûlé gravement, a souligné le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny. Le message qu'il faut laisser aux familles est un message de soutient. C'est très malheureux.»

Une évaluation complète de la structure du bâtiment restant de l'entreprise Neptune Technologies laisse croire aux ingénieurs à un risque d'effondrement. Par mesure préventive, la Commission de la santé et de la sécurité du travail a décidé de suspendre tous les travaux de nettoyage.

«Tant et aussi longtemps que nous n'aurons pas l'autorisation de la CSST permettant aux firmes spécialisées de pénétrer dans le bâtiment, nous ne pourrons pas procéder», a expliqué Christian Blanchette d'Urgence-Environnement Estrie et Montérégie.

Les dirigeants de Neptune Technologies ont offert leurs condoléances à la famille et aux proches de Marc Couture dans un communiqué publié dimanche après-midi.

Une rencontre est d'ailleurs prévue lundi matin, entre les dirigeants de l'entreprise et la CSST, pour évaluer la situation et discuter des prochaines étapes à venir. En début d'après-midi, le président et chef de la direction de Neptune, Henri Harland, et le chef des opérations, Michel Chartrand, tiendront une conférence de presse pour faire le point sur la situation et sur l'ensemble des mesures et des actions qui seront graduellement mises en place.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.