Accident sur la 117

La mère de famille hésitait à prendre la route

Première publication 3 janvier 2013 à 16h55
Mise à jour : 3 janvier 2013 à 22h37
TVA Nouvelles et Agence QMI

Stéphanie Lavallée, la mère de famille qui a perdu la vie avec son conjoint et deux enfants lors de la violente collision survenue sur la route 117 en Outaouais mercredi, a longtemps hésité avant de prendre la route pour l'Abitibi pendant le temps des Fêtes.

Stéphanie Lavallée, 29 ans, et sa petite Emy-Rose Lambert, 2 ans, ont perdu la vie mercredi sur la 117. (Photo gracieuseté)

En entrevue à TVA Nouvelles, la mère de Stéphanie Lavallée, Francine Jobin, a expliqué que celle-ci souffrait de problèmes de glande thyroïde, et qu'elle a longuement pensé rester à Longueuil avec sa petite Emy-Rose, 2 ans, pendant les Fêtes. Elle a changé d'idée à la toute dernière minute pour accompagner son conjoint, Danny Lambert.

«Elle ne voulait pas y aller, elle était très fatiguée», a raconté sa mère, qui s'explique mal les circonstances de l'accident. «C'est peut-être une couple de plaques de glace noire, ils avaient de bons pneus d'hiver pourtant...»

La mère de Stéphanie Lavallée, Francine Jobin. (TVA Nouvelles)

Résignée à l'idée d'avoir perdu quatre membres de la famille de façon aussi soudaine, la dame conserve d'heureux souvenirs du couple. «C'était un petit couple formidable, Danny s'occupait beaucoup des enfants, c'était une belle petite famille et tout allait bien. Au moins, on se dit qu'ils sont ensemble au ciel.»

«Est-ce que ç'aurait été mieux si elle n'y était pas allée? On s'est posés la question», a pour sa part admis le frère de Stéphanie, Yannick Lavallée.

«On pense qu'elle a bien fait de partir, parce que si elle était restée ici et que c'était arrivé [l'accident], elle se serait tuée. Elle n'aurait pas été capable de vivre avec ça et elle serait devenue folle», a-t-il ajouté.

Grand vide

Sonia Tardif, une grande amie de Stéphanie Lavallée, a tenté en vain de la dissuader de prendre la route pendant les Fêtes, surtout en raison des conditions routières difficiles qui prévalaient.

Sonia Tardif, une amie proche de Stéphanie Lavallée. (TVA Nouvelles)

«J'étais partie en Gaspésie et il ne faisait vraiment pas beau. Je lui avais dit ‘allez-y pas les routes sont glacées, allez-y pas', mais ils voulaient aller voir leurs familles... Là, c'est fini.»

Celle qui parlait de quatre à cinq fois par jour au téléphone à son amie réalise aujourd'hui le vide laissé par son absence. «Chaque matin, on se parlait et puis là... on ne se parlera plus», raconte-t-elle avec des sanglots dans la voix.

«C'est moi qui dois s'occuper de trouver la clef. Je ne sais pas ce qu'on va faire pour vider l'appartement...»

Dépassement mortel

Lors de l'accident, Danny Lambert, 36 ans, a fait une tentative de dépassement et a perdu la maîtrise de sa voiture. Il semble qu'il aurait notamment dépassé plusieurs véhicules tout au long de son parcours sur la route 117, sans qu'aucun incident ne se produise.

(Agence QMI)

Lors de la collision, l'homme et la femme ont été éjectés alors que la voiture s'est scindée en deux.

La mort des victimes, Danny Lambert, 36 ans, Stéphanie Lavallée, 29 ans, Mya Lambert-Duchesne, 7 ans et Emy-Rose Lambert, 2 ans, a été constatée sur les lieux de l'accident.

- Avec la collaboration de Maxime Deland

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.