Mort d'un itinérant à Montréal

«Un décès de trop»

Première publication 9 janvier 2013 à 16h00
«Un décès de trop»
Crédit photo : Agence QMI
Par Agnès Chapsal | Agence QMI

La mort suspecte d'un sans-abri mercredi matin à Montréal a suscité les réactions des intervenants auprès de ce type de population.

Le cadavre de l'homme âgé de 41 ans a été découvert vers 9 h mercredi, dans la ruelle Notre-Dame-de-Lourdes, entre le boulevard René-Lévesque et la rue De La Gauchetière, à Montréal.

Les enquêteurs se sont rendus sur place pour définir les causes exactes du décès. «Ils tenteront de déterminer si un crime a été commis ou non», a indiqué l'agent Raphaël Bergeron, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le corps de l'homme ne portait pas de marques de violence et la cause de la mort est encore inconnue. Une autopsie sera pratiquée d'ici les prochains jours.

«C'est très triste, mais malheureusement c'est quelque chose qui arrive souvent», a réagi une intervenante du centre d'hébergement de jour Le Toit rouge, Caitlin Murphy.

«C'est très regrettable, chacun de ces décès est un drame et un décès de trop», a aussi déclaré le président du Réseau solidarité itinérance du Québec (RSIQ), Pierre Gaudreau.

«Beaucoup d'efforts ont été faits, mais le nombre d'itinérants ne cesse d'augmenter depuis cinq ans», a-t-il poursuivi.

Depuis l'ouverture du premier pôle en itinérance dans les locaux de la Mission St-Michael, le mois dernier, «il y a eu une augmentation du nombre d'itinérants qui se rendent ici», a remarqué Caitlin Murphy.

M. Gaudreau préconise d'agir «de façon plus forte» et de prévenir les risques de se retrouver dans la rue. Il a rappelé «l'importance d'une politique en itinérance».

Les personnes sans-abri sont davantage exposées à la maladie et à des situations dangereuses. Vivre dans la rue fait diminuer l'espérance de vie de 30 ans en moyenne, selon Médecins du Monde.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.