Plusieurs restaurants ciblés à Granby

Série de vols d'huile de friture usée

Première publication 12 avril 2013 à 19h41
Par Marie-Pier Cornellier | TVA Sherbrooke

À Granby, ce n'est pas la chasse à l'or noir, mais plutôt à l'or jaune liquide. Des voleurs ont vidé les réservoirs de récupération d'huile à friture usée de plusieurs restaurateurs.

Une douzaine de cas ont été signalés à la Sûreté municipale depuis les cinq derniers mois. Et en une nuit seulement en début de semaine, cinq restaurants ont été visés.

«Des vols de cuivre, de sirop d'érable, ok... Mais des vols d'huile à friture, je ne pensais pas que ça se pouvait!», a lancé Martin Boisvert, copropriétaire de la Cantine O Max, ciblée par les malfaiteurs.

Les réservoirs d'huile usée sont situés à l'extérieur, derrière le commerce; un emplacement idéal pour les voleurs.

«Ils n'ont eu qu'à couper mes cadenas», a raconté Jean-Guy Bernard, propriétaire du restaurant Wong.

À la rôtisserie Duhamel de Granby, à deux reprises, les malfaiteurs sont venus voler leur huile usée, comme en témoigne un trou dans le grillage de leur réservoir. D'ailleurs, la scène a été captée par leurs caméras de surveillance.

Image de la caméra de surveillance montrant les voleurs en action (Caméra de surveillance)

On peut y voir une fourgonnette se stationner tout juste à côté du récipient. Un premier suspect sort du véhicule, ouvre les portes arrière. Lui et son complice utilisent un tuyau d'une bonne circonférence pour l'insérer à l'intérieur du récipient.

Marc Forand, porte-parole à la Sûreté municipale de Granby, a expliqué qu'un système de pompage à l'intérieur de leur fourgonnette leur permet de récupérer l'huile.

Les caméras de surveillance d'autres commerces ont aussi en images ce même véhicule et les deux individus.

Les voleurs utiliseraient cette huile usée pour produire du carburant biodiesel.

Les restaurateurs vendent leur litre d'huile usée 0,35$ à une compagnie de récupération. Cette dernière la filtre pour ensuite la revendre à 0,75$ le litre.  Martin Boisvert dit s'être fait voler pour une valeur d'environ 400 $.

L'enquête se fait conjointement avec divers corps policiers du grand Montréal, qui ont aussi eu à faire à ce genre d'individus.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.