De Vito inconscient dans sa cellule

Le mari d'Adèle Sorella meurt à l'hôpital

Première publication 8 juillet 2013 à 10h01
Mise à jour : 8 juillet 2013 à 10h21
Le mari d'Adèle Sorella meurt à l'hôpital
Crédit photo : archives Agence QMI
TVA Nouvelles et Agence QMI

Le mafieux et mari d'Adèle Sorella, Giuseppe De Vito surnommé «Ponytail», est mort cette nuit à l'hôpital après avoir été découvert inconscient dans sa cellule du pénitencier de Donnacona.

Le Service correctionnel du Canada a confirmé la nouvelle. «Il a été retrouvé inconscient peu après minuit, lundi», a expliqué son porte-parole, Serge Abergel.

«Des manœuvres de réanimation ont été effectuées par des agents et du personnel infirmier», a-t-il ajouté, mais Giuseppe De Vito est mort vers 1h30 au Centre hospitalier de l'Université Laval de Québec.

Meurtre ou suicide?

L'homme de 46 ans était seul dans sa cellule lorsqu'il a été découvert.

Rien ne permet pour l'instant d'avancer qu'il s'est suicidé ou qu'il a été tué. L'hypothèse d'un accident ou d'un malaise est aussi possible.

«Il n'y a aucune piste concluante pour le moment, afin d'expliquer la mort du détenu», a précisé M. Abergel.

Une enquête de la police, du coroner et du Service correctionnel du Canada tentera de faire la lumière sur les causes de son décès.

Vito Rizzuto

Le caïd, lieutenant de la mafia italienne, a été condamné à 15 ans de prison en juin 2012 après voir été déclaré coupable de complot et de gangstérisme pour une importation de 218 kg de cocaïne transitant par l'Aéroport international Pierre-Elliot-Trudeau, en janvier 2005.

De Vito aurait été l'un des hommes fort de la guerre de pouvoir qui s'est orchestrée au sein de la mafia montréalaise en 2010 dans le but de reprendre le contrôle de la Cosa Nostra alors que Vito Rizzuto était incarcéré aux États-Unis.

Cavale de quatre ans

De Vito a été arrêté à Laval chez sa maîtresse par la section antigang du Service de police de la Ville de Montréal, en octobre 2010, après une cavale de quatre ans. Il était visé par un mandat d'arrêt depuis l'opération antimafia Colisée de novembre 2006.

Durant l'absence de son mari, en mars 2009, Adèle Sorella a tué ses deux filles Amanda et Sabrina dans la résidence cossue du couple à Laval. Elle a été condamnée à 25 ans de prison, le 24 juin dernier.

En fuite, De Vito ne s'était pas présenté aux obsèques de ses fillettes de huit et neuf ans.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.