Évasion à la prison de Chicoutimi

Le fugitif Karl Gagnon retrouvé

Première publication 19 août 2013 à 06h51
Mise à jour : 19 août 2013 à 20h04
Agence QMI et TVA Nouvelles

Le fugitif de 36 ans qui s'était évadé de la prison de Chicoutimi, samedi, à Saguenay, a été retrouvé par les policiers, tôt lundi.

La police de Saguenay a procédé à l'arrestation de l'individu de 36 ans vers 1h du matin. Ils sont parvenus à localiser le fugitif à l'angle des boulevards Barrette et Saint-Paul, dans la cour de l'entreprise Canmec, grâce à des renseignements du public.

Karl Gagnon n'aurait pas offert de résistance. Il est immédiatement retourné en détention.Samedi matin, il avait profité d'une sortie à l'extérieur pour escalader le mur de la prison et prendre la poudre d'escampette en direction du centre-ville.

«Le Québec c'est grand. Il suffisait qu'il prenne un véhicule pour que ça devienne beaucoup plus difficile de le retracer, a commenté Hélène Nepton, de la SQ. On est l'une des plus grandes villes du Québec, avec des territoires non organisés assez importants. Je pense qu'on l'a retracé assez rapidement.»

Karl Gagnon purge une peine d'un peu plus de 70 mois pour introduction par infraction au pénitencier fédéral de Donacona.Karl Gagnon purge une peine d'un peu plus de 70 mois pour diverses introductions par infraction dans la région de Québec. Il a notamment été reconnu coupable d'une introduction par infraction au pénitencier fédéral de Donnacona.

Lundi, de nouvelles accusations se sont ajoutées à son dossier. Il a été accusé d'évasion et de possession de drogue. Gagnon, qui devrait revenir mercredi devant les tribunaux, pourrait écoper de deux ans de détention supplémentaire.

«Monsieur aura peut-être l'occasion de s'expliquer, mais ça m'a étonné, a souligné son avocat, Me Olivier Théorêt. C'est un monsieur qui collabore bien à sa défense, qui a un fils de 9 ans et qui voulait régler son dossier à Chicoutimi.»

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.