Réseau de trafiquants démantelé

Le criminaliste Luc Vaillancourt arrêté

Première publication 8 octobre 2013 à 09h33
Mise à jour : 8 octobre 2013 à 20h24
Par Jean-Philippe Morin | Agence QMI

Un réseau de trafiquants qui visait à approvisionner des détenus à la prison de Sorel-Tracy et à celle de Bordeaux à Montréal a été démantelé tôt mardi matin.

Dix personnes ont été arrêtées au cours de la journée et font face à plusieurs chefs d'accusation.

(Agence QMI)

L'avocat criminaliste Luc Vaillancourt, 44 ans, a été arrêté au cours de l'opération. Il est notamment connu pour défendre des causes à caractère sexuel.

Ce dernier a plaidé non coupable devant le juge mardi après-midi aux six chefs d'accusation de trafic de drogue et de complot auxquels il fait face.

L'avocate de la Couronne, Me Caroline Fontaine, s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé. Elle a également demandé une peine minimale s'il est déclaré coupable.

Me Vaillancourt, qui avait l'air plutôt confiant dans la boîte des accusés, voulait toutefois consulter un avocat avant son retour devant la cour mercredi, au palais de justice de Sorel-Tracy, pour son enquête sur remise en liberté.

Il lui a également été interdit de communiquer avec les autres coaccusés dans cette affaire.

Une longue enquête

«Cette opération vise à envoyer un message clair aux trafiquants quant au fait que personne n'est au-dessus des lois», a indiqué la porte-parole de la Sûreté du Québec, Ingrid Asselin.

Selon les autorités, le réseau criminel aurait notamment fait entrer à l'intérieur des murs des établissements carcéraux du haschisch, de la marijuana et des méthamphétamines.

«L'enquête ne démontre pas qu'il y a des employés impliqués», a toutefois indiqué la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la SQ.

Au total, trois perquisitions ont été effectuées au cours de la journée; deux à Sorel et une au domicile de Luc Vaillancourt, où une voiture a été saisie.

Les perquisitions menées à Sorel ont permis aux policiers de saisir différentes quantités de cannabis, de cigarettes de contrebande, de médicaments vendus sous ordonnance et des comprimés de méthamphétamine.

Une arme prohibée et un véhicule ont également été confisqués.

L'enquête a été réalisée par la Direction des enquêtes régionales de la Montérégie (DERM) en collaboration avec les services correctionnels. L'enquête ne démontre pas qu'il y a des employés impliqués.

Vague d'arrestations

Parmi les personnes arrêtées qui ont comparu au palais de justice de Sorel-Tracy, figure Yves St-Laurent, 48 ans de Sorel-Tracy, Yannick Nadeau, 37 ans de Sainte-Anne-de-Sorel, Karine Grenon, 27 ans de Contrecœur, Sylvie Mongrain, 40 ans de Sorel-Tracy.

Jean-François Raymond, 38 ans de Sorel-Tracy, a aussi été arrêté, mais il était déjà détenu.
Ils seront tous de retour vendredi devant la cour. D'autres personnes ont été arrêtées et seront amenées devant le tribunal mercredi. En tout, les 11 coaccusés font face à une trentaine de chefs d'accusation reliés au trafic de drogue et au complot.

Une personne est toujours recherchée en vertu d'un mandat d'arrestation. Il s'agit de Christian Brousseau, 42 ans, de Contrecœur.

Toute personne ayant de l'information pouvant permettre à la SQ de le localiser peut communiquer confidentiellement au 310-4141.


 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.