GSC Technologies à Saint-Jean-sur-Richelieu

Accident de travail mortel

Première publication 1 avril 2014 à 04h49
Mise à jour : 1 avril 2014 à 16h58
Agence QMI

Un accident de travail a coûté la vie à un employé d'une entreprise de production d'objets en plastique, lundi soir, à Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie.

Alexandre Fournier Cyr, âgé de 23 ans, travaillait lorsque le tragique événement est survenu vers 20 h 45 chez GSC Technologies, sur le boulevard Industriel.

(Photo Agence QMI)

«Le jeune homme se dirigeait vers une machinerie, a expliqué l'agent Martin Anctil du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il y avait une barrière qu'il devait contourner, mais il a décidé de passer en dessous. En l'agrippant, la barrière aurait cédé et aurait heurté sa tête.»

À la suite de cet accident, la victime a perdu connaissance, mais elle respirait toujours à l'arrivée des premiers secours. Son décès a finalement été constaté à l'hôpital plus tard dans la nuit.

(Photo Agence QMI)

 Les enquêteurs ont rencontré les collègues du jeune homme afin de recueillir leurs témoignages.

«Nous voulons savoir qui a été témoin de la scène et s'il y avait présence de caméras», a précisé l'agent Anctil.

Personne d'autre n'a été blessé.

La porte-parole régionale de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), Nathalie Dufour, affirme que les inspecteurs ont passé une bonne partie de la nuit sur place.

«Nos inspecteurs ont interrogé des témoins, et ont recueilli plusieurs faits sur les méthodes de travail, les équipements, la supervision des travailleurs et la formation, a-t-elle expliqué. Nous entendons vérifier pourquoi le rail était à cet endroit précis et pourquoi il n'était pas ancré au sol.»

Mme Dufour affirme que le garde-corps servait à délimiter et à protéger une zone de travail d'une zone de circulation de chariots élévateurs.

«Pour nous, ce dossier est prioritaire puisqu'il s'agit d'un jeune travailleur, a indiqué la porte-parole. Les jeunes manquent souvent d'expérience et de repères, et sont souvent inconscients des risques liés à leurs fonctions.»

Les inspecteurs étaient toujours sur place mardi matin afin de voir si des expertises supplémentaires pourraient être demandées.

Autre accident mortel en 2011

L'entreprise a connu un autre drame en 2011, alors qu'un mécanicien a été écrasé par une armoire de contrôle d'environ 900 kilos.

Cet accident s'était cependant produit aux installations de l'entreprise située sur la rue Vanier, soit à un autre endroit que le présent dossier.

- Avec la collaboration de Sébastien Lippé

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.