Présidentielle américaine

Derniers milles pour Obama et Romney

Première publication 4 novembre 2012 à 14h34
TVA Nouvelles d'après l'AFP

À deux jours du scrutin présidentiel, les sondages se multiplient aux États-Unis, mettant au coude-à-coude le président sortant, le démocrate Barack Obama, et le candidat républicain, Mitt Romney.

Selon le tout dernier sondage publié dimanche par ABC News/Washington Post, Mitt Romney et Barack Obama récolteraient chacun 48% des intentions de vote.

Même si, selon la moyenne des sondages effectués, le président sortant obtient une mince avance, cette course à la présidence constitue l'une des plus serrées de l'histoire du pays.

«Depuis le début, les gens disaient que ça allait être très serré. Il faut voir la critique vis-à-vis Barack Obama, [...] l'économie qui ne redémarre pas comme on aurait voulu aux États-Unis», indique Donald Cuccioletta de l'Observatoire sur les États-Unis de la chaire Raoul Dandurand, de l'UQAM.

«C'est sûr qu'un président qui est en poste reçoit beaucoup de critiques. C'est ce que M. Romney et M. Ryan ont fait, c'est ce qu'a fait aussi le Tea Party. Donc, tout le monde prévoyait que c'était pour être très difficile», ajoute-t-il.

Rythme infernal

Dimanche, les deux candidats devront suivre un itinéraire plus que chargé à travers tout le pays.

Barack Obama parcourra plus de 8000 km afin de rencontrer les électeurs de plusieurs États clés où les intentions de vote restent très serrées, visitant ainsi cinq états en 20 heures.

Il sera de passage au New Hampshire, où il reçoit un fort appui, en Ohio, et à Fort Lauderdale, en Floride, l'un des endroits les plus importants avec ses 29 grands électeurs. Il terminera sa journée à Aurora, dans la banlieue de Denver au Colorado, pour se rendre finalement dans le Wisconsin en fin de soirée.

«Le pouvoir n'est plus entre nos mains. Les voyages, tout ce que nous faisons, ça n'a plus d'importance, a affirmé M. Obama samedi soir à Bristow en Virginie. C'est à vous, c'est aux volontaires (...), vous avez le pouvoir. C'est ainsi que la démocratie est censée fonctionner».

Selon son conseiller politique, David Plouffe, il garde tout de même «une avance importante» dans les États clés et les votes anticipés lui ont été bénéfiques.

«Le vote anticipé a très bien marché pour nous. Nous pensons finir avec un élan fort en notre faveur (...) Je suis confiant qu'il sera réélu», a-t-il déclaré en entrevue sur la chaîne ABC, dimanche.

Mitt Romney sera quant à lui en Pennsylvanie, en Ohio, en Iowa, au Colorado et en Virginie. Il doit courtiser tous ces états afin de récolter l'appui de 270 grands électeurs s'il veut espérer faire son entrée à la Maison Blanche.

«Deux jours! Deux jours et nous nous mettrons au travail!», a-t-il lancé lors d'une réunion électorale à Des Moines, dans l'Iowa, dimanche matin.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.