Conflit israélo-palestinien

Escalade de tension au Proche-Orient

Première publication 16 novembre 2012 à 07h20
Mise à jour : 16 novembre 2012 à 11h26
TVA Nouvelles selon AFP

Un Palestinien a perdu la vie lors d'un raid israélien au sud de la bande de Gaza, a indiqué le ministère de la Santé, vendredi. Un autre a été blessé à la même occasion.

raid-israelien-bande-gaza
(Crédit: Reuters)

Plus tard vendredi, une roquette en provenance de Gaza est tombée près de Jérusalem, dans un secteur inhabité du bloc de colonies du Goush Etzion. Elle n'aurait fait ni blessé ni dégât majeur.

Il s'agirait de la première fois, dans l'histoire du conflit israélo-palestinien, qu'une roquette tombe si près de la ville de Jérusalem.

Les Brigades Essedine al-Qassam, branche armée du Hamas, ont revendiqué le tir.

israel-tel-aviv-raid-bande-gaza
(Crédit: AFP)

Au total, trois Palestiniens ont été tués depuis le début de la journée. Deux d'entre eux ont péri lors d'un raid israélien qui visait cette fois le nord de la bande de Gaza.

L'armée israélienne a toutefois contredit ces informations transmises par des sources médicales, niant avoir mené des opérations à cet endroit à ce moment.

raid-israelien-bande-gaza
(Crédit: Reuters)

Depuis mercredi, les tensions entre les groupes armés de Gaza et Israël ont connu une escalade. Au total, 21 Palestiniens et trois Israéliens sont morts.

La communauté internationale réagit

Pendant ce temps, le président de la France François Hollande s'est dit «très préoccupé» par la situation dans la zone de Gaza. «Nous continuerons d'utiliser toute notre influence pour éviter une escalade», a-t-il déclaré, lors d'une visite officielle à Varsovie, vendredi.

Lors d'une conversation téléphonique avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Hollande a assuré être conscient «de l'exigence pour Israël de sa propre sécurité». Toutefois, il faut aussi «éviter justement de tomber dans des provocations qui pourraient dégénérer», a indiqué le président de l'Hexagone.

En Égypte, le président Mohamed Morsi a vivement dénoncé l'attaque aérienne perpétrée par Israël contre la bande de Gaza, qu'il a qualifiée d'«agression flagrante contre l'humanité».

«Le Caire ne laissera pas Gaza seule», a-t-il prévenu.

Le rôle de l'État égyptien est central, dans le conflit israélo-palestinien. Premier pays arabe à avoir signé un traité de paix avec Israël, il sert régulièrement d'intermédiaire entre l'État juif et le Hamas palestinien lorsque des violences éclatent.

Le président russe a pour sa part déclaré soutenir les efforts égyptiens pour mettre fin aux violences à Gaza.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.