60 000 morts en Syrie

Un bilan «bien plus élevé» et «choquant» pour l'ONU

Première publication 2 janvier 2013 à 16h39
TVA Nouvelles selon AFP
Le conflit en Syrie a fait plus de 60 000 morts en un peu moins de deux ans, selon le Haut-commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme, alors que les raids meurtriers et les combats s'intensifient toujours.

Selon la Haut-commissaire Navi Pillay, ce nombre est «bien plus élevé qu'attendu et réellement choquant». «On assiste à une prolifération de crimes graves par les deux parties, y compris des crimes de guerre et, très probablement, des crimes contre l'humanité», a-t-elle rapporté.

(Reuters)

Le bilan des Nations Unies est supérieur à celui de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui chiffre le nombre de morts à 46 000 en 21 mois.

Cette organisation, qui s'appuie sur un réseau de militants et médecins, ne recense pas les milliers de personnes disparues ou en détention, ni les morts parmi les miliciens du régime du président Bachar al-Assad, ni les combattants étrangers, ce qui explique la différence de chiffres.

(Reuters)

Cependant, le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, estime que le nombre de morts pourrait en réalité dépasser les 100 000 car «les rebelles et l'armée ne révèlent pas le nombre de morts dans leurs rangs pour ne pas porter un coup au moral des troupes».

127 morts

Par ailleurs, les combats ont encore fait 127 morts ce mercredi, dont 60 civils et une vingtaine de rebelles lors d'assauts contre des aéroports militaires et la base de Wadi Deif (nord). Des dizaines de personnes ont également perdu la vie dans l'explosion d'une station-essence touchée par un raid aérien à Milha, une région proche de la capitale Damas.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.