Tuerie d'Aurora

Invitées à la réouverture du cinéma, les familles choquées

Première publication 2 janvier 2013 à 17h22
Invitées à la réouverture du cinéma, les familles choquées
Crédit photo : archives, AFP
Jour de la tuerie au cinéma Century 17, de la chaîne Cinémark.
TVA Nouvelles selon AFP

Les familles des victimes de la tuerie survenue au cinéma Cinemark, à Aurora au Colorado en juillet dernier, ont été invitées à la réouverture officielle du multiplex, suscitant la grogne de celles-ci.

Les proches des 12 victimes ayant trouvé la mort dans la fusillade lors de la projection du film Batman: L'ascension du chevalier noir affirment dans une lettre ouverte que la date d'envoi de l'invitation, deux jours après Noël, était particulièrement mal choisie.

Encore troublés par les évènements, les proches de victimes en appellent au boycottage de la «soirée spéciale du souvenir» organisée par la chaîne de cinémas.

«Pendant les fêtes, nous n'imaginions pas que quoi que ce soit ou quiconque puisse rendre notre deuil plus douloureux encore», écrivent-ils.

«Mais vous, Cinemark, y êtes parvenus, en nous envoyant une invitation deux jours après Noël pour assister à la réouverture du cinéma d'Aurora où nos chers disparus ont été massacrés», ajoutent-ils. Merci d'avoir rendu ces fêtes, déjà douloureuses, encore plus difficiles».

Lors de la tuerie, le tireur présumé, James Holmes, aurait jeté des bombes fumigènes dans le cinéma, avant de commencer à tirer sur la foule assise dans la salle. En plus des 12 morts, 58 personnes ont été blessées dans la fusillade.

Dans la lettre ouverte écrite par les familles, elles maintiennent que les dirigeants du cinéma n'ont jamais tenté d'entrer en contact avec elles et surtout, n'ont jamais présenté les condoléances.

«Nous, les familles, considérons votre coup publicitaire à peine voilé pour ce qu'il est: une opportunité parfaite pour vous de prendre vos distances (avec le drame) et de détourner l'attention du public de votre culpabilité dans ce massacre», ajoutent-elles.

«Nous n'assisterons pas à votre réouverture et utiliserons tous les médias sociaux à notre disposition pour demander aux autres victimes et à leurs amis et proches de nous rendre hommage en boycottant» la soirée.

La chaîne de cinémas n'a pas réagi à cette lettre des familles.

Le massacre d'Aurora avait ravivé le débat sur la réglementation du contrôle des armes aux États-Unis, alimenté une nouvelle fois par la tuerie de Newtown, le mois dernier, qui a fait 26 morts, dont 20 enfants.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.