Kidnappée par un ami de la famille

Elle discute de son enlèvement sur internet

Première publication 14 août 2013 à 10h27
Elle discute de son enlèvement sur internet
Crédit photo : Capture d'écran CNN
Hannah Anderson et James DiMaggio.
TVA Nouvelles selon CNN

Hannah Anderson, 16 ans, a fait ce que toute fille de sa génération aurait fait après avoir traversé cette lourde épreuve : elle en a discuté avec ses pairs sur internet.

L'adolescente a répondu à plusieurs questions sur le site ask.fm, partageant ainsi les détails de son enlèvement par celui appelé «l'oncle Jim», James DiMaggio.

Elle ne voulait pas s'enfuir avec lui et avait très peur que DiMaggio la tue, a confié cette dernière en ajoutant qu'elle était «absolument» heureuse qu'il soit mort.

Selon certains médias, l'agresseur aurait enlevé la jeune Hannah parce qu'il était amoureux d'elle. Elle prétend cependant qu'il s'agissait «d'une relation familiale particulière, comme s'il voulait que rien ne nous arrive».

«Il était le meilleur ami de mon père»

Durant la session de questions sur ask.fm, un usager a demandé à l'adolescente pourquoi elle n'avait pas dit à ses parents avoir peur de James DiMaggio.

«En partie parce qu'il était le meilleur ami de mon père et je ne voulais rien briser entre eux», a-t-elle répondu.

Enfermés dans le garage

Hannah s'est beaucoup confiée sur internet sur ce qui s'était passé, la nuit où sa mère et son frère ont été tués.

Même si la police de San Diego ne peut confirmer que c'était bien elle qui répondait aux questions, Dawn MacNabb, un de ses meilleurs amis, affirme lui avoir parlé au téléphone mardi et lui avoir suggéré d'enlever quelques commentaires.

-Comment as-tu été séparé de ta mère et ton frère? demande un usager.

-Il les a attachés dans le garage, a répondu l'adolescente.

-Comment a-t-il gardé le feu secret? questionne un autre.

-Il a fait en sorte que le feu éclate à un moment précis, ajoute-t-elle.

Traumatisée

La jeune Californienne se remet difficilement des évènements.

«Si je pouvais retourner en arrière, je risquerais ma vie pour les sauver. Je ne me pardonnerai jamais de ne pas avoir essayé plus fort», a-t-elle indiqué sur les médias sociaux.

Des proches de la victime ont affirmé qu'elle passait beaucoup de temps à planifier les funérailles de sa mère, Christina Anderson, 42 ans et de son petit frère de huit ans, Ethan.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.