Père de la loi sur l'accès à l'information

Francis Fox quitte le Sénat

Première publication 30 novembre 2011 à 23h30
Francis Fox quitte le Sénat
Crédit photo : Courtoisie
Par Dominique La Haye | Agence QMI

Le père de la Loi sur l'accès à l'information, le sénateur libéral Francis Fox, estime que la «culture du secret» est toujours omniprésente au sein de l'appareil fédéral.

C'est ce qu'a dit l'ancien ministre libéral lors de son discours d'adieu au sénat, mercredi. Six ans après avoir été nommé à la Chambre haute par le premier ministre de l'époque, Paul Martin, M. Fox tirera officiellement sa révérence vendredi, jour de son 72e anniversaire.

Près de 30 ans après l'entrée en vigueur de la Loi sur l'accès à l'information, M. Fox estime que celle-ci a besoin d'un «souffle nouveau». Il déplore notamment les délais de traitement des demandes, «souvent extravagants».

Selon le sénateur, le premier ministre Stephen Harper doit lancer un «message clair» à toutes les composantes de l'appareil gouvernemental à l'effet que «la culture de divulgation proactive des documents doit primer sur la culture du secret».

Unité nationale

Le sénateur a aussi lancé un appel à l'unité nationale, disant de ce «défi» qu'il «demeure entier».

«Il revient à chaque gouvernement de veiller à créer des conditions gagnantes pour le fédéralisme», a-t-il déclaré. Il a, à ce titre, salué les tentatives de l'ex-premier ministre conservateur Brian Mulroney concernant l'Accord du lac Meech.

Le député libéral Denis Coderre a estimé que le départ de M. Fox représente « une autre page qui est tournée».

Francis Fox a fait ses débuts en politique à la fin des années 1960 en devenant adjoint spécial du premier ministre Pierre Elliott Trudeau. Il a ensuite été député fédéral d'Argenteuil-Deux-Montagnes de 1972 à 1984.

M. Fox a notamment été ministre des Communications et du Commerce international. En plus de parrainer la Loi d'accès à l'information et a aussi piloté le dossier de la législation déclarant le «Ô Canada» hymne national du pays.

Le sénateur conservateur Pierre-Hugues Boisvenu a souligné la contribution de M. Fox au monde des communications, notamment. «Je pense que le sénat perd un gros morceau», a-t-il dit.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.