Affiche de Khadir et Charest

Des «messages subliminaux», dit Yves Bolduc

Première publication 12 juin 2012 à 12h40
Par Jean-Luc Lavallée | Agence QMI

L'affiche «inquiétante» retrouvée au domicile d'Amir Khadir, montrant le premier ministre Jean Charest sans vie aux pieds du député de Québec Solidaire tenant une arme, contient «des messages subliminaux» selon le ministre de la Santé Yves Bolduc.

Cette adaptation de la célèbre toile La Liberté guidant le peuple, peinte en 1830 par le peintre français Eugène Delacroix, n'était qu'«une blague» s'est défendu lundi Amir Khadir. Le ministre de la Santé n'entendait pourtant pas à rire mardi matin.

affiche-khadir-explications
1) Sur la toile originale, à cet endroit, on retrouve normalement la «Liberté», une femme aux seins nus qui tient à bout de bras un drapeau français. Sur cette adaptation de Mise en demeure, la femme a été remplacée par «Bananarchiste», et le drapeau qu'il exhibe a été remplacé par celui des anarchistes. 2) Le député de Québec solidaire, Amir Khadir, un mousquet à la main. 3) Aux pieds du député Khadir, le premier ministre Jean Charest, allongé, visiblement mort, et à demi-nu. 4) À quatre pattes, un policier de l'escouade anti-émeute semble se prosterner devant «Bananarchiste». 5) À droite d'un cadavre vêtu d'un uniforme militaire, on trouve une casquette d'officier allemand de la Seconde Guerre mondiale. 6) Le révolutionnaire de la toile de Delacroix a été remplacé par un manifestant cagoulé. (Journal de Montréal)

«Les parodies et les blagues, ça représente un fond de pensée et c'est inquiétant. L'image est inquiétante et je pense que ces gens-là ont à expliquer comment ça se fait qu'ils sont capables de tolérer des images comme celle-là», a-t-il déclaré.

«Honnêtement, moi, je regarde ça et il y a quand même des messages subliminaux qu'on voit dans ça. De voir le premier ministre décédé dans un contexte comme ça, je ne pense pas que ça lance de bons messages dans une société démocratique.»

L'affiche qui circule sur le web se trouvait sur la table de la cuisine au domicile des Khadir, lorsque la police a perquisitionné chez eux la semaine dernière. Les enquêteurs avaient alors procédé à l'arrestation de la fille de M. Khadir, Yalda Machouf-Khadir, 19 ans, accusée de méfaits en lien avec le conflit étudiant.

Comme le révélait Le Journal de Montréal, l'image (sur laquelle on aperçoit aussi «Bananarchiste», un autre manifestant masqué et un policier de l'escouade antiémeute) s'est répandue comme une traînée de poudre chez les enquêteurs. L'un d'eux a d'ailleurs évoqué l'existence de cette illustration lors de l'enquête sur remise en liberté de la fille de M. Khadir au palais de justice.

«J'imagine que la police veut me faire passer pour un révolutionnaire» a laissé tomber le député de Québec Solidaire, lundi, reprochant aux policiers de manquer de culture et de jugement. «Si la police avait connu l'oeuvre de Delacroix, elle aurait vu tout de suite que c'est une parodie», a fait valoir Amir Khadir, traçant un parallèle avec une autre parodie, celle du Bye Bye 2011, dans lequel il incarnait le «Capitaine Solidaire», un héros constamment outré.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.