Milieu de la santé et des services sociaux

Équité salariale: la CSN s'impatiente

Première publication 11 novembre 2012 à 20h20
Équité salariale: la CSN s'impatiente
Crédit photo : archives Agence QMI
Agence QMI

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) réclame la conclusion rapide d'une entente avec le gouvernement dans le dossier de l'équité salariale dans le milieu de la santé et des services sociaux.

Elle dénonce «les délais exagérés actuellement dictés par le Conseil du trésor».

La FSSS-CSN est en conciliation avec la Commission de l'équité salariale (CES) et le Conseil du trésor depuis le mois d'avril 2011, relativement aux plaintes déposées en 2008.

Selon la fédération, «pour des motifs obscurs, le Conseil du trésor n'envisage pas régler ce dossier avant décembre».

La vingtaine de plaintes déposées par la FSSS-CSN avant que la Loi sur l'équité salariale ne soit amendée, en 2009, visaient des emplois occupés majoritairement par des femmes, comme des préposées aux bénéficiaires, des secrétaires médicales, des adjointes à l'enseignement universitaire, des infirmières auxiliaires et des psychologues.

«Il est inacceptable qu'un gouvernement qui a adopté la Loi sur l'équité salariale à l'unanimité tarde et s'entête à ne pas reconnaître le droit au maintien de celle-ci pour plusieurs femmes qui œuvrent dans le réseau de la santé et des services sociaux», a déclaré Jeff Begley, président par intérim de la FSSS-CSN

«Notre patience a atteint ses limites et nous exigeons que le gouvernement fasse preuve de bonne foi et qu'il s'empresse à éliminer la discrimination à l'égard de ces femmes, a-t-il ajouté. Si rien ne débloque rapidement au cours des prochains jours, nous envisageons une rencontre avec la présidente de la CES.»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.