NPD

Saganash pourrait revenir en janvier

Première publication 16 novembre 2012 à 12h33
Saganash pourrait revenir en janvier
Crédit photo : archives Agence QMI
Par Karine Desbiens | Agence QMI

Le député d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Roméo Saganash, qui a pris congé pour soigner sa dépendance à l'alcool, pourrait revenir en janvier prochain.

En octobre dernier, le député néo-démocrate avait été expulsé d'un vol parce qu'il se trouvait en état d'ébriété. M. Saganash avait alors annoncé qu'il se retirait pour une période indéterminée pour traiter son problème.

Selon son adjointe de circonscription, Lorraine Morrissette, la convalescence de monsieur Saganash se déroule bien. Cette dernière n'a toutefois pas de contact direct avec lui. C'est un intermédiaire qui prend soin de lui donner des nouvelles.

«Il prend soin de sa santé et ça va très bien», a informé Mme Morissette.

Cette dernière s'attend à ce que le député revienne après les Fêtes. «Quand il va être prêt à sortir, il va revenir. Mais c'est sûr qu'il va avoir des petits suivis à faire avec le groupe où il est présentement. Nous, on s'attend à ce qu'il revienne en janvier», a-t-elle laissé entendre.

Crédibilité

Selon son adjointe, les derniers événements ne mineront pas la crédibilité du député.

«Ça n'affectera aucunement sa crédibilité parce que les gens le connaissent. Parce que ceux qui parlent contre, il aurait de toute façon parlé contre, croit Mme Morissette. Je ne pense pas que ça va affecter sa crédibilité parce que c'est un geste tellement courageux qu'il a fait», estime-t-elle.

Par ailleurs, cette dernière n'a pas caché son inquiétude concernant la perception de la population à la suite du retrait du député.

«J'étais vraiment inquiète de voir la réaction des gens. Mais au contraire, [ils] disent que c'est un humain et que ça peut arriver à n'importe qui. Les gens nous disent de ne pas nous en faire qu'ils vont être là quand il va revenir», a-t-elle soutenu.

Le 22 novembre prochain, le député d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou devait se rendre à Montréal, afin de rencontrer, notamment, les nouveaux maires du Nunavik qui ont été élus le 7 novembre dernier. Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair s'y rendra à sa place.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.