Selon Music Canada

Industrie de la musique: une nouvelle stratégie s'impose

Première publication 16 novembre 2012 à 16h38
Industrie de la musique: une nouvelle stratégie s'impose
Crédit photo : archives
Par Huguette Young | Agence QMI

Le Canada doit se doter d'une nouvelle stratégie industrielle pour faire revivre l'industrie de la musique qui vivote dans l'univers numérique où il est trop facile de télécharger de la musique sur Internet sans rémunérer les créateurs.

C'est ce qu'a fait valoir le président de Music Canada, Graham Henderson, lors du Forum France-Canada sur les enjeux des contenus numériques. Les deux pays envisagent de collaborer pour protéger les industries culturelles et faire triompher la diversité culturelle dans un océan numérique dominé par la langue anglaise.

Selon M. Henderson, l'industrie canadienne de la musique qui se classait au sixième rang mondial, a perdu du terrain et occupe maintenant la septième place.

«Si nous occupions la sixième place au monde, c'est parce que la stratégie industrielle de l'époque avait porté fruit, a-t-il expliqué aux journalistes. Si nous n'adoptons pas une nouvelle stratégie axée sur le 21e siècle, nous allons encore perdre du terrain.»

L'explosion de la diffusion sur Internet de chansons d'artistes s'est traduite par un déclin du revenu de ceux-ci, car ils ne sont pas rémunérés à juste titre, a-t-il expliqué.

Comme remède, M. Henderson propose une nouvelle stratégie industrielle axée sur la prolifération de cours de musique dans les écoles et sur des crédits d'impôt plus alléchants. Il propose également d'attirer comme le fait si bien la ville d'Austin, au Texas, de jeunes touristes passionnés de la musique au Canada.

En l'an 2000, les revenus générés par l'industrie de la musique à Austin étaient de l'ordre de 616 millions $, a-t-il rappelé. Dix ans plus tard, ce chiffre avait gonflé à 1,6 milliard $.

Autre source d'inquiétude : les sites Internet illégaux où les internautes peuvent télécharger des chansons gratuitement ou presque, ce qui élimine une source de revenus pour les artistes.

La nouvelle loi fédérale sur les droits d'auteur a permis d'assainir quelque peu les mœurs dans ce contexte flou en définissant les droits d'auteur et les modalités d'usage des œuvres des créateurs. Or, selon M. Henderson, il faut faire davantage.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.