Old Harry

Le dossier du gisement de pétrole préoccupe Pauline Marois

Première publication 27 novembre 2012 à 21h51
Le dossier du gisement de pétrole préoccupe Pauline Marois
Crédit photo : Agence QMI
Par Régys Caron | Agence QMI

Pauline Marois se dit préoccupée par l'arbitrage qui pourrait s'avérer nécessaire pour dénouer le litige entre le Québec et Terre-Neuve-Labrador au sujet du gisement de pétrole Old Harry, dans le golfe Saint-Laurent.

C'est ce qu'a déclaré la première ministre du Québec en réponse à une question du chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, qui lui demandait où en était le gouvernement dans ses négociations avec Terre-Neuve.

En dépit de l'entente convenue entre le gouvernement de Jean Charest et le gouvernement fédéral, il faudra négocier le découpage du territoire, a signifié Mme Marois, les deux provinces ne parvenant pas à s'entendre sur le tracé de la frontière et, par conséquent, sur le partage de la ressource.

«Si nous voulons respecter la signature d'un autre gouvernement avant nous, il faut que nous adoptions ce qu'on appelle des lois miroirs pour que cette entente puisse s'actualiser et, ensuite, qu'on puisse passer, si Terre-Neuve est en désaccord avec le découpage du territoire, à une forme d'arbitrage qui nous préoccupe beaucoup (...) Si nous étions indépendants et libres, nous pourrions négocier d'égal à égal sans demander l'autorisation du fédéral», a répliqué la première ministre au chef de la CAQ, qui venait de soulever l'hypothèse d'un Québec souverain.

Par ailleurs, le député de Granby, François Bonardel, a demandé à la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, de rendre publique une entente qu'aurait signée Hydro-Québec avec la pétrolière Corridor Ressources sur l'exploitation du gisement Old Harry. La ministre a plutôt parlé d'une étude environnementale stratégique qui sera déposée d'ici la fin de l'année.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.