Rapport retiré d'un soldat canadien tué par Israël

Le gouvernement Harper admet son erreur

Première publication 26 décembre 2012 à 23h55
Le gouvernement Harper admet son erreur
Crédit photo : Jim Wells, Agence QMI
Le premier ministre du Canada, Stephen Harper
Par Brigitte Pellerin | Agence QMI

Le ministère de la Défense nationale a admis avoir commis une erreur en retirant du web le rapport sur le décès accidentel d'un soldat canadien tué par les forces israéliennes au Liban en 2006.

Le rapport avait été mis en ligne en 2008, puis retiré en 2009 «après qu'il eut été découvert que certaines parties de son contenu étaient considérées comme de l'information secrète», a indiqué la porte-parole de la Défense nationale, Jennifer Eckersley, ajoutant toutefois «nous considérons ceci comme une erreur».

«Le Ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes vont réfléchir à ce qui serait préférable de faire dans les prochaines semaines», a indiqué Mme Eckersley.

Une copie imprimée du rapport est disponible sur demande du public.

Le major Paeta Hess von Kruedener des Forces canadiennes et trois autres Casques bleus de l'ONU ont été tués par une bombe israélienne à leur poste d'observation situé dans le sud du Liban, durant l'attaque de ce pays par Israël en 2006.

La veuve du major Hess von Kruedener avait affirmé que le rapport avait été retiré parce que le premier ministre Stephen Harper ne voulait pas indisposer le gouvernement israélien.

«Ils ne veulent pas que les gens le lisent», avait dit la veuve du major, Cynthia, au «Ottawa Citizen».

«C'est embarrassant pour les Israéliens et, comme nous le savons, le premier ministre Harper a donné son appui inconditionnel aux Israéliens», avait-elle ajouté.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.