Température sous la barre des -25°C

Vague de froid intense au Québec

Première publication 3 janvier 2013 à 05h15
Mise à jour : 3 janvier 2013 à 20h06
TVA Nouvelles et Agence QMI

Un froid glacial s'est abattu sur le Québec dès mercredi matin et la situation ne se réchauffera pas avant samedi, selon Environnement Canada.

À Montréal, le mercure est tombé aujourd'hui jusqu'à -20 degrés Celcius. Avec le refroidissement éolien, ceux qui ont mis le nez dehors ont parfois ressenti qu'il faisait jusqu'à -27.

Il a fallait également s'habiller chaudement à Québec, où le refroidissement éolien faisait ressentir jusqu'à -35, alors que le mercure est descendu jusqu'à -22.

Gatineau n'a pas échappé non plus au froid sibérien, avec un mercure qui affichait aujourd'hui -21. Avec le refroidissement éolien, la température ressentie était de -25.

Même sénario pour plusieurs régions du Québec, où le thermomètre est descendu sous la barre des moins 20 degrés. En Estrie, par exemple, le mercure a atteint - 28 degrés Celcius tôt en matinée.

Le temps un peu plus clément sera de retour ce week-end, mais il fera toujours froid.

Sans-abri

Sans surprise, depuis quelques soirs déjà, les refuges pour sans-abri affichent complet.

Autrefois, les personnes itinérantes devaient quitter les refuges le matin venu et ils passaient donc toute la journée dehors au grand froid.

Mais il y a maintenant le Café Mission, qui offre un abri et un peu de chaleur aux itinérants durant le jour.

«On n'avait pas un lieu ou les accueillir, alors là, avec le café, on les accueille, on a les conseillers, conseillères sur place, qui aident ces personnes à résoudre des problèmes, à chercher un logement», a expliqué Matthew Pierce de la Mission Old Brewery.

Travailleurs de l'extérieur

«Ce n'est pas chaud», a laissé tomber le chauffeur de calèche Guillaume Brière. Le mercure était d'ailleurs à deux petits degrés de permettre au vétérinaire de la ville d'interdire la sortie des chevaux.

Seulement trois courageux avaient pris la route mercredi pour galoper dans les rues du Vieux-Québec. «Le cheval, ça lui prend une couverture, mais c'est certain que nous sommes moins longtemps à l'extérieur. On monte pour les réservations et le soir, on part», a souligné M. Brière.

Pour les valets qui travaillent dans les hôtels de la région, des températures de la sorte sont synonymes de maladie, surtout s'ils doivent constamment entrer et sortir de l'hôtel. «La grippe s'en vient», a affirmé Étienne du Château Laurier.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.