Des élèves du secondaire crient victoire

Le bronzage interdit aux mineurs

Première publication 3 février 2013 à 13h42
TVA Nouvelles

Plus que quelques jours et les mineurs auront interdiction de fréquenter les salons de bronzage. La loi qui leur en interdit l'accès entrera en vigueur dès le 11 février. Si certains réfléchissent à d'autres alternatives pour conserver leur bronzage, d'autres crient enfin victoire!

La loi a été confirmée en mai dernier, suite à l'initiative de quelques élèves du secondaire de rencontrer le ministère de la Santé en décembre à ce sujet.

«Je trouve ça super, parce que ce sera une prévention incroyable pour contrer le nombre de cancers de la peau qui se faisait chaque année, surtout chez les mineurs», affirme un des jeunes impliqués.

Comme l'entrée en vigueur de cette loi se fera la semaine prochaine, plusieurs jeunes filles désireuses de fréquenter ce genre d'établissement n'y auront plus accès.

«C'est sûr que pour mon bal j'aurais aimé être plus bronzée et ne pas avoir de démarcations, mais je crois que c'est mieux pour notre santé que la loi soit passé», révèle une jeune fille.

Nocif

L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), révèle que l'exposition aux rayons UV avant l'âge de 35 ans augmente de 75% le risque de développer un mélanome.

Les propriétaires de salon de bronzage rencontrés par l'équipe de TVA Nouvelles ne se disent pas inquiets par l'implication de cette loi. Les mineurs représenteraient 6% de leur clientèle.

Amende

La nouvelle loi obligera également les salons à s'inscrire au Registaire des entreprises, sous peine d'une amende de 15 000$. De la sorte, le gouvernement veut s'assurer d'un meilleur contrôle.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.