Fin du congrès du parti

Seul le NPD peut vaincre Harper, dit Mulcair

Première publication 14 avril 2013 à 13h15
Mise à jour : 14 avril 2013 à 17h40
Agence QMI

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, s'est adressé aux médias au terme du congrès de son parti, à Montréal, cet après-midi.

Alors que le vote des libéraux pour choisir leur chef se poursuivait jusqu'à 15 h aujourd'hui, les journalistes n'ont pas manqué de questionner M. Mulcair, sur l'accession possible à la tête du Parti libéral du Canada de Justin Trudeau, fortement pressenti pour occuper cette fonction.

«Il s'agit de leur septième chef en dix ans, de toute évidence ils ont encore beaucoup choses à régler», a dit M. Mulcair, ajoutant que selon lui, les néo-démocrates étaient «les seuls à pouvoir remplacer Harper en 2015».

En qui concerne la question de collaborer avec les libéraux pour défaire les conservateurs, Thomas Mulcair a affirmé que ce n'était pas dans les projets de son parti.

«Nous avons déjà essayé (en 2008). Nous avions rédigé et signé une entente de coalition, a-t-il expliqué. Les libéraux ont renié leur signature.»

Le chef du NPD n'a pas voulu donner raison à l'affirmation d'une journaliste, selon laquelle un sondage indiquerait que Justin Trudeau jouit d'une plus grande popularité que lui.

«Nous avons un avantage incontesté au Québec», a-t-il dit, mettant en doute la crédibilité de certains sondages.

En ce troisième et dernier jour de congrès, M. Mulcair s'est dit convaincu qu'aux prochaines élections, non seulement le NPD maintiendra ses sièges, mais en ajoutera de façon considérable.

«Nous avons des bases solides pour bâtir notre programme électoral de 2015 et remplacer Stephen Harper, a-t-il dit. Notre position est féroce et structurée. Nous savons quoi faire.»

Fin du mot socialisme

En fin de congrès dimanche, les 2200 délégués ont voté en faveur de retirer le terme «socialisme» du préambule du programme du parti. «Nous avons choisi d'utiliser un vocabulaire qui a une résonnance chez le plus de Canadiens possible», a expliqué M. Mulcair. Ce dernier a précisé que le mot «démocratique» figurait fièrement dans le nom de son parti.

La nouvelle version du préambule aux statuts du NPD fait désormais référence aux «traditions sociales démocrates et socialistes démocratiques» du parti.

Des membres du parti ont dit qu'ils craignaient que le NPD prenne un virage vers le libéralisme. Mais selon un vétéran du parti, le député Bill Blaikie, «le parti ne court aucun danger, avec ces changements, de perdre son identité».

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.