Parachèvement de l'autoroute 35

Exclusif - Les travaux loin d'être complétés

Première publication 14 avril 2013 à 15h15
TVA Nouvelles

Les travaux de parachèvement de l'autoroute 35 en Montérégie devaient être terminés pour 2014, avait promis le ministère des Transports du Québec (MTQ), mais TVA Nouvelles a constaté que le projet était bien loin d'être complété.

Le projet annoncé en 2006 avait comme budget 370 millions de dollars. Or, le tout vient d'être revu à la hausse: 460 millions de dollars seront finalement nécessaires pour réaliser les quatre phases de ces importants travaux.

La nouvelle route de 38 km se situe en St-Jean sur Richelieu et le poste frontalier de St-Armand. Pour l'instant, seuls deux des quatre segments sont presque complétés, ne restant que le pavage à faire.

(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Les images captées par l'hélicoptère TVA Nouvelles montrent une autoroute fantôme, presque prête, mais que personne ne peut utiliser pour le moment. En fait, selon le ministère, seules les deux premières phases de l'autoroute 35 seront achevées en 2014.

En effet, le MTQ soutient que les travaux de pavage doivent se faire en été et affirme que l'avancement du projet va bon train.

«Il y a aussi des travaux à coordonner au niveau des carrefours giratoires et d'un pont d'étagement, qui prend à peu près un an à réaliser. On a des travaux qui sont actuellement en cour et pour éviter des conflits entre les entrepreneurs, on attend qu'ils soient terminés avant d'en amorcer d'autres», explique le directeur de l'Est-de-la-Montérégie au MTQ, Daniel Donais.

Il y a quelques semaines, le ministre des Transports Sylvain Gaudreault avait émis des inquiétudes sur certains projets, disant que le précédent gouvernement libéral avait sous-budgété à quelques reprises, notamment dans le cas de l'autoroute 35.

Malgré les craintes du ministre quant à la suite des choses dans ce dossier, son cabinet du a dit aujourd'hui avoir bon espoir de poursuivre le parachèvement de l'autoroute bientôt.

Ce tronçon de l'autoroute 35 est très important puisqu'il permettrait l'ajout d'une seconde route reliant le Québec aux États-Unis, la plus empruntée pour l'instant étant la route 133, réputée pour le nombre élevé d'accidents à être survenus depuis les dernières années.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.