Redécoupage électoral

«Ils ont décidé de déchirer Ahuntsic»

Première publication 23 avril 2013 à 20h27
«Ils ont décidé de déchirer Ahuntsic»
Crédit photo : archives, Agence QMI
La nouvelle réforme électorale proposée «néglige» et dénature Ahuntsic, selon Maria Mourani
Par Huguette Young | Agence QMI

La nouvelle réforme électorale proposée «néglige» et dénature Ahuntsic, mais en contrepartie réserve un «traitement de faveur» à la circonscription du libéral Stéphane Dion, a vivement critiqué la bloquiste Maria Mourani devant un comité parlementaire à Ottawa.

Mécontente, elle a lancé un fervent plaidoyer mardi pour conserver le statu quo et le retour aux limites territoriales adoptées en 2003. Mais elle n'a pas trouvé écho à ses doléances.

Elle est la seule députée fédérale de l'île de Montréal à s'opposer aux changements proposés par la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec. La commission propose de maintenir 18 circonscriptions fédérales sur l'île de Montréal avec quelques réaménagements.

Selon elle, la nouvelle circonscription proposée d'Ahuntsic-Cartierville envoie le village historique d'Ahuntsic «au complet dans Bourassa».

La circonscription d'Ahuntsic qu'elle représente depuis sept ans, a donc été «sacrifiée» pour offrir «un traitement spécial à Saint-Laurent», a-t-elle critiqué.

«Ils ont décidé de déchirer Ahuntsic, de sacrifier Ahuntsic. C'est ça que je trouve immonde.»

Tel que proposé par la commission, Saint-Laurent-Cartierville sera amputé de la municipalité de Cartierville et cédé à Ahuntsic. M. Dion aurait préféré garder ses électeurs de Cartierville, mais puisque la population augmente trop rapidement, il a fallu entendre raison. La commission vise à respecter un seuil d'environ 101 321 habitants par circonscription. Un écart de 10 % est permis.

En 2011, sa circonscription comptait 94 000 électeurs, a précisé M. Dion mais en comptera 101 000 lors des prochaines élections de 2015. «On gagne 2000 personnes par année.»

Selon M. Dion, il n'y a pas «de levée de boucliers» pour maintenir le statu quo à Ahuntsic.

«On peut toujours se préoccuper de savoir où la première grande messe a été tenue dans la Nouvelle-France, a commenté M. Dion, mais ces préoccupations-là ne sont pas les préoccupations prioritaires des gens.»

Or, selon Mme Mourani, les citoyens sont furieux.

Selon le conseiller de la ville de Montréal, district du Sault-au-Récollet, Étienne Brunet, les nouvelles limites territoriales d'Ahuntsic ajoutent «l'insulte à l'injure.»

«L'ancien village du Sault-au-Récollet et Ahuntsic sont indissociables». Toute réflexion sur la modification des limites électorales «devrait partir de cette prémisse», écrit-il dans une lettre adressée au président du Comité permanent de la procédure et des Affaires de la Chambre.

La ministre québécoise de l'Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy, appuie également Mme Mourani.

Le Québec héritera de trois nouvelles circonscriptions fédérales pour un total de 78 en vertu de la Loi sur la représentation équitable. Avec l'ajout de 30 sièges, le nombre de sièges aux Communes passera à 338.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.