Primes de départ

Deltell met de l'eau dans son vin

Première publication 23 avril 2013 à 21h12
Deltell met de l'eau dans son vin
Crédit photo : Agence QMI
Par Geneviève Lajoie | Agence QMI

La Coalition avenir Québec est ouverte à des compromis dans le dossier de l'abolition des primes de départ des députés qui quittent leur siège en cours de mandat.

Libéraux et caquistes ont émis de sérieuses réserves à l'égard du projet de loi du ministre Bernard Drainville, qui supprime les allocations de transition des élus de l'Assemblée nationale qui démissionnent avant la fin de leur mandat.

Les deux partis d'opposition réclament la création d'un comité indépendant pour examiner les conditions de travail des députés.

Les caquistes demandaient également que l'abolition des primes de départ ne s'applique pas pour le présent mandat, prétextant qu'on ne modifie pas un contrat en cours de mandat. Gérard Deltell a finalement mis de l'eau dans son vin.

«Je n'en fais pas un cas de vie ou de mort, on peut jaser par rapport à ça», a convenu hier le député caquiste de Chauveau, qui en avait pourtant fait une condition sine qua non au départ.

Outré que l'opposition n'appuie pas son projet de loi, Bernard Drainville s'en est pris vigoureusement à ses adversaires. Selon lui, les caquistes veulent visiblement pour les députés qui siègent actuellement au Parlement un «passe-droit» leur permettant de démissionner quand bon leur semble. «C'est une position indéfendable!» a pesté le ministre.

Pour les libéraux, l'abolition des allocations de transition arrive à un bien mauvais moment. Si Philippe Couillard décide de faire son entrée à l'Assemblée nationale avant les prochaines élections générales, un élu libéral devra lui céder son siège, geste beaucoup moins tentant sans prime de départ.

Aux yeux du ministre Drainville, ce n'est pas une raison de s'opposer au projet de loi 33. «Ils ont collecté comme des malades, les libéraux. Ils ont les moyens de garder Philippe Couillard comme chef à l'extérieur du Parlement, ils doivent avoir les moyens de le faire rentrer au Parlement!»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.