Charte des valeurs québécoises

Couillard critique la «charte de la chicane»

Première publication 15 septembre 2013 à 17h45
Couillard critique la «charte de la chicane»
Crédit photo : Agence QMI
Par Ewan Sauves | Agence QMI

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, a vivement critiqué le projet de charte des valeurs québécoises, dimanche. Il l'a qualifiée de «mauvais débat» et l'a rebaptisée «charte de la chicane».

Devant plus de 500 militants, dont la plupart étaient des femmes puisque l'évènement organisé concernait l'implication des Québécoises «au changement», Philippe Couillard n'a pas mâché ses mots quant au projet de loi du ministre Bernard Drainville, qui prévoit l'interdiction du port de signes religieux ostentatoires pour les employés de l'État.

(Crédit photo: Agence QMI)

«René Lévesque disait "on juge une société par la façon dont elle traite ses minorités". Qu'est-il en train d'arriver au parti de René Lévesque?», a-t-il lancé sous les applaudissements.

Dans la salle, de nombreuses femmes portaient le voile. M. Couillard l'a remarqué et leur a simplement adressé un mot : «bienvenue».

Le chef du PLQ a ensuite accusé le gouvernement Marois d'avoir fabriqué une crise et d'avoir divisé les Québécois.

«On a affaire à une charte de la chicane, composée par les bricoleurs de la chicane, des gens qui sont des apprentis sorciers et qui ont déclenché un mouvement dans la société qui risque de laisser des traces profondes et douloureuses, a martelé M. Couillard. C'est leur responsabilité, on leur demandera des comptes.»

«Dans le mot libéral, il y a le mot liberté. Mme Marois, vous voulez faire une élection sur les libertés? Bienvenue, on va la faire!» a-t-il conclu.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.