La priorité de la CAQ

Réduire le fardeau fiscal de la classe moyenne

Première publication 15 septembre 2013 à 18h45
Réduire le fardeau fiscal de la classe moyenne
Crédit photo : Archives Agence QMI
Agence QMI

À l'issue de sa tournée de la province durant les cinq dernières semaines en autobus, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, conclut que la priorité de l'État est de diminuer le fardeau fiscal de la classe moyenne.

«Partout, on m'a mentionné qu'on n'en peut plus avec les taxes et impôts qui grèvent une part toujours grandissante des revenus des familles», a dit le leader de la CAQ dans son discours de bilan à l'Assomption, dimanche, dans son comté de Lanaudière.

François Legault a souligné que son parti a créé un groupe de travail qui parcourra le Québec au cours des prochaines semaines pour déterminer comment améliorer la situation fiscale des familles québécoises, tout en évitant les déficits.

Le chef de la CAQ a reconnu que la question des accommodements religieux a été souvent abordée par les citoyens durant sa tournée. Il estime que son parti a la meilleure approche en appuyant la charte des valeurs québécoises, sauf «la position du PQ, exagérée et radicale, sur les interdictions de port de signes religieux, que nous limiterions aux personnes en autorité».
«Si les libéraux veulent noyer le poisson, le PQ, lui, veut exploiter cet enjeu à des fins électoralistes», a-t-il affirmé au sujet des accommodements.

Un des buts de la tournée du chef de la CAQ était de faire la promotion de son projet Saint-Laurent qui vise à développer l'économie du savoir. «La clé de notre avenir passe par l'innovation et par les liens universités-entreprises. Comme cela se fait à Boston, en Californie et partout dans le monde, nous devons rapprocher nos universités de nos entreprises afin de développer de nouvelles technologies et créer des emplois de qualité», a-t-il dit.

Concernant la gestion de l'économie, il a affirmé que «l'incompétence du gouvernement Marois accélère le déclin tranquille du Québec et creuse encore davantage l'écart de richesse que nous avons avec le reste du Canada». M. Legault a aussi fustigé les libéraux. «Le départ de Raymond Bachand laisse un gros trou dans leur équipe et ils n'ont plus de compétence économique», a-t-il affirmé.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.