Fusillade au Collège Dawson

Le drame minute par minute

Première publication 14 septembre 2006 à 22h11
Le drame minute par minute
Crédit photo : LCN
Par LCN
À bord de l'hélicoptère TVA, le patrouilleur des airs, Maxime Landry, a été un témoin privilégié des événements survenus au Collège Dawson.

Minute par minute, il a observé la panique qui régnait parmi les étudiants pendant et après la tuerie.

Au lendemain des événements, on comprend un peu mieux ce qui a pu se passer à l'intérieur.

12h41: Kimveer Gill stationne sa Sunfire noire sur le boulevard de Maisonneuve. Il débarque, s'empare de ses trois armes à feu, traverse le boulevard et se rend devant l'entrée du collège. Il ouvre le feu sur les gens massés à l'extérieur. Au moins une personne est gravement atteinte.

12h42: De multiples appels sont logés au 9-1-1. On parle de coups de feu. Des policiers, tout près, arrivent très rapidement. Ils voient le suspect entrer à l'intérieur du cégep et décident de le suivre. Il tire partout.

12h45: À l'intérieur, les étudiants se demandent ce qui se passe. Le suspect se met à tirer vers eux. C'est alors la panique la plus complète.

Des policiers ont leurs armes pointées sur le suspect, qui se cache derrière des machines distributrices. Ils sont à quelques mètres de lui. Des coups de feu sont tirés. Les policiers crient aux étudiants de s'enfuir. Cette intense situation va durer 17 minutes.

À l'extérieur, les renforts policiers et ambulanciers arrivent.

13h01: Brève prise d'otages. Le suspect tente d'agripper deux personnes. Mais à peine quelques secondes plus tard, les policiers à l'intérieur affirment que le suspect est abattu.

13h03: Le corps ensanglanté du suspect est traîné dehors. Aucune manoeuvre de réanimation n'a été tentée. La mort est évidente.

13h04: Des membres du groupe tactique d'intervention pénètrent dans le collège Dawson pour sécuriser l'endroit. L'évacuation se poursuit. Des gens sortent même par les fenêtres et courent dans tous les sens.

13h14: Mouvement de panique dehors. Des gens ont cru voir un autre tireur. Les blessés sont évacués les uns à la suite des autres, par tous les moyens.

13h17: Des policiers, à l'intérieur du cégep, affirment que des coups de feu sont toujours tirés. Ils ajoutent qu'il y a deux ou trois suspects.

13h26: La Place Alexis-Nihon, en face du cégep, est évacuée à son tour. Durant plusieurs minutes, l'évacuation est parfois chaotique. Les gens trébuchent. Une femme blessée est carrément évacuée sur une table de cafétéria.

Ce n'est finalement qu'en fin d'après-midi, après plusieurs heures de recherche, que la police déclarera la situation sous contrôle.

En vidéo, écoutez le compte rendu de Maxime Landry.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.