Sondage exclusif de l'Agence QMI

90% des automobilistes sont inquiets

Première publication 2 août 2011 à 00h01
Mise à jour : 2 août 2011 à 04h54
90% des automobilistes sont inquiets
Crédit photo : Agence QMI
TVA Nouvelles

Deux jours après l'effondrement d'une importante structure de béton dans le tunnel Ville-Marie, les automobilistes sont inquiets de l'état des routes, à Montréal. Plus de la moitié d'entre eux disent même avoir peur lorsqu'ils doivent emprunter un viaduc, un pont ou un tunnel.

«C'est très clair que les gens ont peur, souligne Sébastien Dallaire, directeur de recherche à la firme Léger-Marketing. Que ce soit pour un pont, un tunnel ou un viaduc, ils ont une crainte en tête lorsqu'ils conduisent.»

Les résultats d'un sondage exclusif de l'Agence QMI réalisé lundi auprès des citoyens du grand Montréal ne font pas de doute ; les gens craignent de circuler à Montréal.

Inquiétude généralisée

Autre résultat saillant : 88% des répondants se disent inquiets de l'état des routes.



«C'est un résultat remarquable, dit l'analyste. Qu'ils soient conducteurs ou pas, tout le monde est inquiet. C'est très fort», ajoute-t-il.

D'ailleurs, le tiers des automobilistes disent changer d'itinéraire ou éviter certaines routes lorsqu'ils roulent à Montréal, dans le but d'améliorer leur sécurité.

«Quand les gens sont rendus à changer leurs habitudes et aiment mieux passer ailleurs pour ne pas prendre un chemin risqué, ce n'est pas négligeable.»

Pas assez d'inspections

Par ailleurs, près des trois quarts des gens croient qu'il n'y a pas suffisamment d'inspections routières pour assurer leur sécurité lorsqu'ils conduisent.

Aussi, la majorité des Québécois n'ont pas confiance lorsque le ministère des Transports du Québec affirme qu'une infrastructure routière est sécuritaire.


Crise de confiance

«Ça fait plusieurs mois qu'il y a une crise de confiance envers la classe politique en général, et ça se reflète certainement dans les résultats, croit Sébastien Dallaire. Mais, les chiffres sont quand même très importants. Les gens ne sont pas sûrs qu'ils peuvent croire ce qu'on leur dit.»

Autre chiffre inquiétant : 16% des banlieusards avouent éviter carrément l'île de Montréal en raison des nombreux travaux.

«Ça peut sembler peu, mais c'est très rare qu'on voit de tels résultats. Ce n'est pas négligeable, conclut Sébastien Dallaire. Ça pourrait avoir un impact majeur sur l'économie.»

Quelques chiffres

  • 58 % des résidents de la région de Montréal ont peur lorsqu'ils circulent sous un viaduc à Montréal;
  • 54 % ont peur lorsqu'ils circulent sur un pont à Montréal
  • 53 % ont peur lorsqu'ils circulent dans un tunnel à Montréal
  • Environ un conducteur sur cinq (17 %) dit avoir pris la décision, au moins une fois lors des dernières semaines, de ne pas aller sur l'île de Montréal en voiture par manque de confiance dans les infrastructures routières
  • Environ un conducteur sur trois (36 %) évite certaines routes, ou certains itinéraires, par manque de confiance dans les infrastructures routières

La présente étude a été réalisée par Internet auprès de 668 personnes de plus de 18 ans, résidant dans la région montréalaise, le 1er août 2011. Les données finales du sondage ont été pondérées selon l'âge, le sexe, la langue maternelle, le degré de scolarité et la composition du foyer (avec ou sans enfant), de façon à garantir un échantillon représentatif de la population de la région de Montréal. Un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d'erreur de +/-3,8 % dans 19 cas sur 20.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.