Une gastro qui dérange

Les visites à nouveau permises à l'hôpital de Sept-Îles

Première publication 4 janvier 2013 à 15h16
Les visites à nouveau permises à l'hôpital de Sept-Îles
Crédit photo : Archives Agence QMI
L'interdiction faisait suite à une éclosion de gastro-entérite intervenue en pleine période des Fêtes.
Par Jean Saint-Pierre | Agence QMI

L'interdiction des visites a été levée au lendemain du jour de l'An dans les deux résidences de l'hôpital de Sept-Îles. Cette interdiction faisait suite à une éclosion de gastro-entérite intervenue en pleine période des Fêtes.

La résidence Gustave-Gaudreault a été fermée aux visiteurs dès le 24 décembre. L'interdiction de visite aux usagers à la résidence Urgel-Pelletier a suivi, peu après Noël. Dès le 2 janvier, la situation s'était toutefois considérablement améliorée.

«Bien sûr que la situation a créé des désagréments pour plusieurs familles», a convenu Nathalie Minville porte-parole du Centre de santé et de services sociaux de Sept-Îles.

«Les visites des Fêtes sont précieuses pour les personnes hospitalisées ou en perte d'autonomie. Nous avons agi en fonction de notre mission première de protéger la santé de notre clientèle. Les gens ont bien compris. Personne ne souhaite le décès en raison de l'ajout d'une gastro à une personne déjà fragile», a-t-elle dit.

La direction de l'établissement a rappelé que le lavage des mains demeure une prévention efficace pour éviter la transmission de la gastro-entérite. Elle a souligné qu'aucune personne présentant des signes de vomissement et de diarrhée ne devrait se présenter comme visiteur à l'hôpital.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.