Abitibi-Témiscamingue

Plusieurs postes abolis chez Hydro-Québec

Première publication 17 janvier 2013 à 17h36
Plusieurs postes abolis chez Hydro-Québec
Crédit photo : archives
Par Thierry deNoncourt | Agence QMI

Hydro-Québec a annoncé la suppression de 24 postes en Abitibi-Témiscamingue. En tout, 450 postes seront supprimés à travers le Québec.

«Il y aura une réduction de 24 postes au plan du personnel administratif, dont 22 à Rouyn-Noranda, un à Amos et un à Val-d'Or », a expliqué Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec.

Selon le porte-parole, il n'ya pas de raison de s'inquiéter outre mesure de ces coupes, même si l'on peut s'attendre à en voir d'autres s'ajouter.

Le récent budget du gouvernement a imposé des objectifs clairs de bénéfices nets pour Hydro-Québec.

«Pour y arriver, on va devoir faire des gains d'efficience dans l'entreprise et la réduction des actifs fait partie des gains d'efficience que l'on va pouvoir faire, a expliqué M. Batty. On regarde comment on peut améliorer nos processus de travail, mais c'est sûr qu'il y aura de la réduction d'effectifs.»

«Nous allons continuer d'avoir une présence régionale importante, en Abitibi-Témiscamingue, on parle 655 employés, 38 bâtiments administratifs et de services, tout près de 150 000 clients», a-t-il ajouté.

L'ancien député fédéral et présumé prétendant à la mairie de Rouyn-Noranda, Me Marc Lemay, dénonçait récemment la perte de postes au sein de la fonction publique à Rouyn-Noranda. Il croit que la Ville devrait exercer des pressions pour éviter ce genre de situation.

«Il manque de coups de poing sur la table», a-t-il martelé.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.