Rivière-du-Loup et environs

À qui revient la responsabilité de déneiger les bornes fontaines?

Première publication 4 janvier 2013 à 17h59
À qui revient la responsabilité de déneiger les bornes fontaines?
Crédit photo : TVA Nouvelles
Par Catherine Pellerin | TVA Nouvelles

Il y a quelques jours à Repentigny, le travail du service incendie a été grandement compliqué. C'est que les pompiers ont dû déneiger eux-mêmes la borne fontaine devant une résidence en feu. Un tel scénario risque-t-il de se produire dans nos régions?

À Rivière-du-Loup, de nombreuses bornes d'incendie sont à peine visibles. À un endroit, sans la présence d'une pancarte, impossible de savoir qu'il y en a une qui se cache sous la neige. Elle est complètement ensevelie.

«Ça n'arrive pas souvent. C'est la première fois qu'on voit ça cet hiver. Elles sont toujours bien déneigées. Ça fait combien de temps qu'elle est enneigée? Une semaine», raconte un résident de Rivière-du-Loup.

La Ville explique que le personnel était réduit pendant le temps des Fêtes et que tout sera déneigé dès lundi.

Dans les municipalités autour

À Saint-Antonin, encore là, les bornes fontaines sont pratiquement cachées sous la neige. Les employés municipaux corrigeront le problème au cours des prochains jours.

Même constat à Edmundston, où les équipements sont accessibles, mais se retrouvent dans le banc de neige.

À Dégelis, aucun problème. Tout comme à Témiscouata-sur-le-Lac, où la majorité des 300 bornes sont bien dégagées. La Ville s'accorde un délai de 92 heures après une tempête.

À La Pocatière, ce sont les pompiers qui sont chargés du déneigement de 90% des bornes d'incendies. «À peu près 24 heures maximum après qu'une bordée de neige soit tombée, les bornes fontaines doivent être déneigées. Le principe s'applique pour les pompiers volontaires et pour le contractuel», explique le maire, Sylvain Hudon.

Dans certaines municipalités, comme à Saint-Alexandre par exemple, ce sont les contribuables qui doivent déneiger eux-mêmes les bornes fontaines. La majorité des citoyens semble prendre cette responsabilité au sérieux.

Un geste que les pompiers vous invitent d'ailleurs à poser, peu importe où vous demeurez.

«Le temps qu'on prend pour déneiger, pour accéder à la borne fontaine et brancher nos boyaux, ce sont des secondes qui sont importantes», affirme Yvan Rossignol, directeur Service incendie de Saint-Antonin.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.