Exclusif - Ex-fonctionnaire de la Ville de Montréal

Luc Leclerc cède sa maison à son ex-femme

Première publication 28 octobre 2012 à 18h27
TVA Nouvelles

TVA Nouvelles a appris dimanche que Luc Leclerc, ex-fonctionnaire de la Ville de Montréal, s'est départi de sa luxueuse demeure sur la Rive-Sud de Montréal le 23 août dernier, pour la céder à son ex-femme.

Selon des documents, l'évaluation municipale de la maison de Luc Leclerc est chiffrée à plus d'un demi-million de dollars. TVA Nouvelles a obtenu l'acte notarié qui prouve que l'ingénieur à la retraite a procédé à la transaction devant le notaire, exactement neuf jours après qu'un jugement de divorce a été rendu.

Il est bien écrit dans ce jugement que Luc Leclerc et son ex-épouse demeurent néanmoins à la même adresse.

«Il n'y a aucune raison pour qu'ils demeurent à la même adresse parce que lorsqu'on est divorcé, on ne doit plus faire vie commune», explique la notaire Nathalie Rickner.

Mais il y a plus. Avant de céder sa maison à son ex-femme, avec qui il était marié depuis 40 ans, M. Leclerc a aussi réussi à rembourser, en un seul paiement, une hypothèque de 447 000$ contractée à la caisse populaire du Mont-Saint-Bruno en 2003. Autrement dit, cette maison construite il y dix ans sur le bord du fleuve est maintenant complètement payée.

Pour Mme Rickner, il y a lieu de s'interroger.

«Son emprunt date de 2003. Donc, on peut se demander comment c'est possible en 2012 que le prêt soit complètement remboursé», dit-elle.

Gilles Surprenant et Luc Leclerc (Crédit photo: TVA Nouvelles)

Lors de son témoignage à la commission Charbonneau, l'ex-entrepreneur Lino Zambito a affirmé avoir versé «au-dessus de 200 000$», à M. Leclerc.

Ce dernier était aussi du voyage au Mexique en compagnie de M. Zambito et de l'ex-ingénieur de la Ville de Montréal, Gilles Surpenant.

Il a été impossible de joindre Luc Leclerc, malgré plusieurs appels et une visite au domicile en question.

Le 19 septembre 2012, peu avant le début de son témoignage à la commission Charbonneau, l'ingénieur à la retraite Gilles Surpenant a vendu sa maison de Greenfield Park pour la somme de 1$. Dans les jours suivants, M. Surprenant allait mentionner à plusieurs reprises à la barre des témoins le nom d'un de ses ex-collègues à la Ville de Montréal, Luc Leclerc.

Avec Félix Séguin

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.