Gestion de l'offre agricole

Craintes de pertes d'emploi

Première publication 11 novembre 2012 à 19h05
Craintes de pertes d'emploi
Crédit photo : archives Agence QMI
Par Emmanuel Delacour | Agence QMI

Près de 400 personnes du monde agricole, du milieu des affaires et de la société civile se sont réunies dimanche à Montréal pour tirer la sonnette d'alarme au gouvernement canadien, car ils craignent des milliers de pertes d'emplois à la suite des négociations entre le Canada et l'Union européenne concernant l'Accord économique et commercial global.

«Nous ne voulons pas que le gouvernement ouvre grand la porte aux importations européennes, qui sont déjà importantes, surtout dans le secteur des produits laitiers et de la volaille», a expliqué Marcel Groleau, président général de l'Union des producteurs agricoles (UPA).

Le Canada offrirait déjà plus de 6% de son marché intérieur aux importations, dont les deux tiers seraient consacrés aux importations européennes, selon les statistiques dévoilées par l'UPA.
À l'inverse, les producteurs canadiens semblent avoir de la difficulté à pénétrer le marché du vieux continent, les étalages à fromages produits au pays ne dépassant pas 2%.

«Si on prend l'exemple de la viande, il est très compliqué de la vendre là-bas, car la réglementation ne correspond pas à la nôtre, a souligné M. Groleau. Les Européens exigent que l'animal soit mis à bas, élevé et abattu sur le territoire canadien, ce qui nous complique la tâche.»

Marcel Groleau a rappelé que les producteurs sous gestion de l'offre (lait, volaille, œufs d'incubation et de consommation) au Canada ne reçoivent aucune subvention de l'État pour soutenir leur revenu et ne peuvent concurrencer l'Europe. Selon lui, en effet, «les subventions représentaient 40% du revenu brut moyen des producteurs laitiers européens en 2007.»

Les secteurs sous gestion de l'offre contribuent à 40% des recettes agricoles du Québec et représentent 80 000 emplois, ainsi que 7,2 milliards $ de PIB.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.