Hôtel de Ville de Montréal

Vision Montréal détient la clé

Première publication 15 novembre 2012 à 06h50
Mise à jour : 15 novembre 2012 à 16h30
TVA Nouvelles avec Agence QMI

Alors que la saignée se poursuit à Union Montréal, Michael Applebaum et Richard Deschamps ont déposé officiellement leur candidature, aujourd'hui, en vue de succéder à Gérald Tremblay.

Micheal Applebaum a officiellement déposé sa candidature jeudi matin, à 10h pour le poste de maire par intérim.

(Crédit: Agence QMI) Michael Applebaum a officiellement déposé sa candidature ce matin

De son côté, Richard Deschamps a déposé sa candidature en début d'après-midi, vers 13h30. Celui qui «rallie les gens», selon ses dires, a promis, s'il était choisi, de demander à Québec l'intervention d'un vérificateur spécial à l'Hôtel de Ville de Montréal pour faire le grand ménage. Le candidat Deschamps souhaite ainsi couper l'herbe sous le pied à son rival Michael Applebaum.

Richard Deschamps a indiqué que «l'intégrité commence d'abord par respecter sa propre parole et les orientations que l'on prend», lorsque questionné à savoir pourquoi il déposait tout de même sa candidature alors qu'il aurait pu cesser la division à l'Hôtel de Ville en se retirant.

«Ne serait-ce que pour ça, il est important que je pose ma candidature», a-t-il ajouté.

Des membres d'Union Montréal se disent toujours fidèles à M. Deschamps, dont le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa. «Je ne crains pas pour la survie du parti, a-t-il indiqué. Pour ma part, j'ai commencé ma journée comme d'habitude.»

De son côté, le maire de Montréal-Nord, Gilles Deguire, a fait savoir que jamais il ne votera pour Micheal Appelbaum. «Ce n'est pas vrai qu'on va m'acheter pour une poignée de dollars», a-t-il dit.

Le maire de Verdun, Claude Trudel, a admis avoir des craintes pour la survie du parti. «C'est une semaine difficile, a-t-il confié. Il peut y avoir d'autres surprises. Peut-être que le parti ne survivra pas.»

Marathon en vue du vote

Les candidatures devaient être déposées au plus tard jeudi à 16h30, au greffier de la Ville de Montréal. Le conseil municipal se rassemblera en assemblée extraordinaire vendredi matin à l'Hôtel de Ville. Une période de questions sera ouverte aux citoyens, mais pas aux élus.

Chaque candidat aura ensuite 20 minutes pour faire valoir sa candidature. Les 64 élus voteront les uns après les autres à bulletin secret. Le candidat qui remportera le plus grand nombre de voix sera élu.

En cas d'égalité, c'est le président du conseil municipal, Harout Chitilian, d'Union Montréal, qui sera amené à voter une deuxième fois.

Le maire élu sera en fonction jusqu'aux prochaines élections municipales qui auront lieu en novembre 2013.

Jeudi matin sur Twitter, le conseiller de Darlington dans Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Lionel Perez, ex d'Union Montréal, a invité les élus des partis Projet Montréal et Vision Montréal à voter pour Michael Applebaum afin de «redonner confiance aux Montréalais».

Nouvelles défections chez Union Montréal

Depuis le début de la journée jeudi, quatre membres du parti Union Montréal ont quitté le navire, dont le vice-président de la commission du parti, Marvin Rotrand.

À 24 heures du vote secret de vendredi à l'hôtel de ville de Montréal, le doyen du conseil municipal, a annoncé qu'il quittait Union Montréal et qu'il a choisi d'appuyer Michael Applebaum, qui semble dominer les intentions de vote.


(Crédit: Agence QMI) Marvin Rotrand

Marvin Rotrand, qui célèbre cette année 30 ans de vie politique, est conseiller du district Snowdon dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, dont le maire est Michael Applebaum.

Trois autres conseillers d'Union Montréal ont également quitté jeudi. Il s'agit de Daniel Bélanger, conseiller de l'arrondissement du Sud-Ouest, Ginette Marotte de l'arrondissement de Verdun et de Christian Dubois, dans Pierrefonds-Roxboro, qui a également annoncé son appui à Micheal Applebaum.

L'échiquier politique montréalais s'est redessiné dans le sillage de la vague de démission au parti Union Montréal.

Union Montréal compte désormais 26 conseillers, alors que Vision Montréal en compte 16 et Projet Montréal en compte dix, tandis que 12 conseillers sièges comme indépendants.

 (Crédit: Site web Union Montréal) Marvin Rotrand, Ginette Marotte et Christian Dubois

Vision Montréal détient la clé

Privé de sa majorité au Conseil municipal, Union Montréal courtise les partis d'opposition afin de barrer la route au candidat indépendant Michael Applebaum. C'est Louise Harel, chef de Vision Montréal, qui pourrait détenir la clé de cette élection, en appuyant l'un ou l'autre des candidats.

Sentant la soupe chaude, Richard Deschamps s'est aligné sur les propositions de M. Applebaum. Il a tendu la main à l'opposition à l'Hôtel de Ville en lui proposant d'intégrer le comité exécutif. Il a également proposé de limiter la hausse des taxes à 2,2%, contre les 3,3% initialement au budget.

Mme Harel a indiqué lors d'un point de presse jeudi après-midi que son parti ne présenterait pas de candidat pour affronter ceux déjà en lice. Elle devrait donc se ranger derrière l'un d'eux.

«Nous avons examiné tous les scénarios possibles et nous avons décidé de ne pas présenter de candidat et d'exclure toute possibilité d'annulation de vote, a-t-elle annoncé. Nous avons le devoir de choisir», a souligné Louise Harel, précisant que le résultat des délibérations de Vision Montréal sera connu demain, lors du vote, mais pas avant.

Elle a refusé d'indiquer si elle a donné un mot d'ordre à ses troupes pour le vote.

Pour accéder au poste de maire par intérim, Richard Deschamps et Michael Applebaum doivent remporter le vote secret qui se tiendra à l'hôtel de ville vendredi, vote auquel prendront part 64 élus issus des trois formations politiques municipales, à savoir Union Montréal, parti de l'ex-maire Tremblay, Vision Montréal, de Louise Harel, et Projet Montréal, de Richard Bergeron, plus une poignée de candidats indépendants.

----------------------------------------------------------

Les élus d'Union Montréal qui ont quitté le parti depuis le départ de Gérald Tremblay sont :

  • Marvin Rotrand, conseiller de Ville, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
  • Michael Applebaum, maire de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
  • Lionel Perez, conseiller de Ville, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
  • Susan Clarke, conseillère de Ville, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
  • Ginette Marotte, conseillère de Ville, Verdun
  • Alain Tassé, conseiller de Ville, Verdun
  • Daniel Bélanger, conseiller de Ville, Le Sud-Ouest
  • Christian G. Dubois, conseiller de Ville, Pierrefonds-Roxboro
  • Franck Venneri, conseiller de Ville, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension
  • Giovanni Rapanà, conseiller de Ville, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension
  • Frantz Benjamin, conseiller de Ville, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.