Jeux vidéo

Un jeune de Rosemère s'illustre sur la scène internationale

Première publication 22 novembre 2012 à 19h38
Un jeune de Rosemère s'illustre sur la scène internationale
Crédit photo : Agence QMI
Par Éric Mondou | Agence QMI

Carl-Antoni Cloutier, âgé de seulement 15 ans est un joueur de jeu vidéo de niveau professionnel. L'adolescent de Rosemère peut se targuer d'avoir remporté la troisième place au jeu de course Trackmania Nations Forever, le 3 novembre dernier à Paris.

Seul membre nord-américain de Team Dignitas, regroupement international composé de 75 surdoués des jeux vidéo, Carl-Antoni a fait honneur à sa formation.

«J'étais extrêmement nerveux, a avoué le plus jeune compétiteur au sein de l'équipe. Étant donné mon jeune âge, mes entraîneurs croyaient que j'allais m'écrouler sous la pression.»

Cet exploit peu commun a été réalisé au Centre d'exposition de la capitale française, et ce, devant un parquet de 8000 personnes qui suivaient la course retransmise sur écran géant.

Daniel Cloutier, le père de Carl-Antoni, faisait parmi de ceux qui étaient aux premières loges au moment de la grande finale. «J'étais extrêmement fier de lui, a-t-il indiqué, tout sourire. Carl-Antoni s'est rendu en Europe, car il n'a jamais lâché.»

La distinction du jeune homme est le fruit d'une multitude d'heures consacrée durant les cinq dernières années à la pratique de ce jeu vidéo. «En moyenne, c'est deux heures par jour de semaine que je vais y jouer. La fin de semaine, ça peut être entre deux et huit heures», a précisé Carl-Antoni.

Daniel Cloutier et sa conjointe, Chantal Bouffard, ont toutefois insisté pour indiquer que Carl-Antoni est à l'antipode du mythe de l'accro de la console de jeu vidéo. «Notre gars joue depuis son tout jeune âge au soccer de haut niveau et il est un premier de classe. Selon nous, il a un parfait équilibre», ont-ils mentionné.

Grâce à sa passion et à ses fins réflexes, Carl-Antoni pourrait, comme plusieurs de ses homologues présents à Paris, envisager à en faire une carrière professionnelle.

Or, celui qui est dans un programme de sports-études soccer à l'école Saint-Gabriel de Sainte-Thérèse ne semble pas attiré par ce cheminement.

«En faire une vie serait de lâcher pleins d'autres choses, a-t-il laissé tomber en ajoutant qu'il rêvait un jour d'étudier la médecine. J'aime mieux que ça reste un passe-temps.»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.