Laurentides

Une future tour cellulaire de Vidéotron contestée à Prévost

Première publication 27 novembre 2012 à 17h13
Une future tour cellulaire de Vidéotron contestée à Prévost
Crédit photo : Agence QMI
Les résidents des rues Jacques et du Promontoire à Saint-Colomban s'opposent fermement à la venue, non loin de leurs maisons, d'une imposante structure servant à la transmission d'ondes cellulaires pour Vidéotron.
Par Nathalie Vigneault | Agence QMI

La municipalité de Prévost a convié lundi les représentants de Vidéotron à s'expliquer l'occasion d'une consultation publique au sujet de l'implantation d'une tour autoportante de 60 mètres, entre les rues Philippe et montée Félix-Leclerc.

Une cinquantaine de citoyens étaient présents pour entendre ce que l'entreprise de télécommunication avait à dire au sujet de ce projet de tour pouvant accueillir des antennes cellulaires.

Selon l'ingénieur Athuro Ugaz, l'emplacement choisi, situé au 1555 chemin David, est le seul qui permettrait d'offrir une large couverture dans la municipalité de Prévost. «Actuellement, il y a plusieurs secteurs où le signal dans les bâtiments et dans les voitures est insuffisant, a-t-il expliqué. La nouvelle antenne permettrait d'atteindre entre 90 et 95 % de notre objectif de couverture».

L'ingénieur a souligné qu'une trentaine de plaintes de la clientèle justifie le besoin d'installer cette tour, d'autant plus que Bell souhaite louer un emplacement sur l'antenne. Celle-ci permettrait de desservir la rue de la Station sur 2 km, la rue David sur 2,4 km et le chemin des Quatorze îles sur 3.5 km.

Forte opposition

Ce besoin en ondes cellulaires décrit par l'ingénieur n'a pas convaincu les citoyens présents, majoritairement résident du secteur visé, que ce projet leur convenait, d'autant plus que la plupart semblaient recevoir un bon signal cellulaire chez eux.

L'atmosphère est devenue tendue au moment d'expliquer le Code de sécurité 6, soit la norme utilisée par Industrie Canada, basée sur des données de Santé Canada. «Ce code de sécurité est contesté par les chercheurs canadiens, ils ne le considèrent pas assez sévère», a lancé une dame.

Là où le bas blesse surtout, c'est la distance de la tour avec les maisons les plus proches, dont une garderie, qui serait située à moins de 600 mètres, alors qu'un règlement municipal exige une distance minimale de 1000 mètres. De plus, certains s'inquiètent pour la valeur de leur maison, de même que de la santé des faucons pèlerins, une espèce protégée qui vient tout juste de recommencer à fréquenter le massif des falaises situé tout près.

Après plusieurs minutes d'argumentation, il était clair que la population s'opposait au projet et lorsque quelqu'un a demandé au conseil municipal de voter contre, on l'a applaudi. On a toutefois remercié les représentants de Vidéotron qui ont pris la peine de faire cette présentation.

Le sujet sera maintenant discuté en comité, puis une résolution sera votée à l'assemblée du conseil municipal de décembre ou de janvier.

En attendant, tous les commentaires et toutes les questions doivent être envoyés par courriel au cpc_mt652@videotron.com ou par la poste au Vidéotron/Ingénierie (MT652-04) Département permis 612, rue Saint-Jacques, 11e étage, Montréal, H3C 4M8.
 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.