Contrats de réfection surestimés

Les cols bleus à la rescousse?

Première publication 27 novembre 2012 à 20h05
TVA Nouvelles

Les cols bleus de Montréal pourraient bientôt être amenés à réaliser certains travaux de réfection de la ville initialement proposés à des entrepreneurs privés.

Cela fait suite à des désaccords survenus entre les arrondissements et les entrepreneurs, qui ne s'entendaient pas sur les coûts des travaux à réaliser.

L'année dernière par exemple, Anie Samson, la mairesse de Villeray-St-Michel-Parc Extension et ses collègues avaient annulé un contrat de reconstruction de trottoirs accordé à la firme Mivela Construction, car il était 44% plus élevé que le prix estimé par l'arrondissement.

Celui qui dirigeait alors l'entreprise, Nicolo Milioto, qui s'offusquait de cette décision, a récemment été vu sur une vidéo de la GRC présentée à la commission Charbonneau. Filmé au café Consenza, il aurait agi comme intermédiaire entre des entrepreneurs et le clan Rizzuto.

L'arrondissement est donc retourné en appel d'offres pour sa réfection de trottoir, mais le plus bas soumissionnaire, Les Entreprises Catcan inc. de Paolo Catania, demandait 25% de plus que le coût estimé.

Cette soumission a donc été aussi rejetée. Souhaitant dénouer l'impasse, Anie Samson a donc fait appel aux cols bleus pour exécuter les travaux.

«On a demandé à notre service des travaux publics d'évaluer combien coûterait la mise en place d'une équipe ponctuelle pour faire ces travaux-là à même nos cols bleus qui ont une expertise dans le domaine», explique Anie Samson.

Une demande qui satisfait, Michel Parent, le président du syndicat des cols bleus. Il estime que les contribuables ont tout à gagner.

«Le col bleu ne va pas chercher de côte, il reçoit son salaire hebdomadaire, c'est un exécutant.»

La décision de confier la réfection des trottoirs aux cols bleus sera prise d'ici les prochaines semaines.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.