Née prématurément à 26 semaines

La petite Amélia retourne enfin à la maison

Première publication 9 janvier 2013 à 19h22
TVA Nouvelles

Née prématurément à 26 semaines, la petite Amélia ne pesait que 375 grammes. En septembre, on ne pouvait espérer qu'elle sortirait un jour de l'hôpital. Pourtant, quatre mois plus tard, elle quitte les soins intensifs et est plus forte que jamais.

La jeune prématurée qui pesait près d'une livre est en fait le plus petit bébé né dans cette unité néonatale, mais aussi l'une des plus petites survivantes à avoir vu le jour avant terme au Québec.

Vraiment toute petite, elle ne mesurait que 24 centimètres. Malgré sa petite taille, elle était très vive.

«On se disait: "Comment un petit bébé comme ça peut être aussi en vie?" Parce qu'elle bougeait beaucoup», explique son père.


(Crédit photo: gracieuseté)

Amélia est donc née presque quatre mois avant la date prévue. C'est parce que sa mère était très malade.

«La maman faisait de l'hypertension artérielle. C'est une des raisons pour lesquelles le bébé ne grandissait pas in utero», explique le Dr Apostolos Papageorgiou, chef de l'unité de néonatalogie de l'Hôpital général juif.

Avant la naissance, les médecins ont expliqué au jeune couple que leur premier enfant risquait de conserver de graves séquelles.

«Ils nous ont demandé: "Est-ce qu'on doit la réanimer? Est-ce qu'on doit la garder en vie ou pas?" Nous, on avait dit que si elle respirait, on voulait qu'ils fassent les soins nécessaires. Elle a respiré et elle a ouvert les yeux, même, quand elle est née», raconte Caroline Lefebvre, la maman d'Amélia.

Heureusement, Amélia est née sans handicap.

«Le cerveau est tout à fait normal. On a fait, ce matin, les dernières échographies. Les yeux sont en parfait état», d'ajouter le Dr Papageorgiou.

Les infirmières et infirmiers se sont relayés sans arrêt, 24 heures sur 24, aux soins intensifs pour assurer sa survie.

«Il y a une infirmière qui me disait, hier: "Le fait que les parents soient là, on dirait qu'ils se battent parce qu'ils savent qu'il y a quelqu'un qui les attend"», de dire la jeune maman.

Elle pèse maintenant 2065 grammes et peut retourner à la maison. Évidemment, Amélia devra être suivie de près par les médecins.

Avant de quitter les soins intensifs, ils ont remercié toute l'équipe médicale, qui fait des miracles pour sauver les bébés comme Amélia.

«On a bien fait de lui donner sa chance et de lui donner tout l'amour et le courage qu'elle avait besoin pour qu'elle survive», conclut Mme Lefebvre.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.