Conseil municipal de Montréal

Des élus surpris à jouer aux cartes

Première publication 30 janvier 2013 à 04h44
Des élus surpris à jouer aux cartes
Crédit photo : Étienne Laberge, Agence QMI
Luis Miranda, maire d'arrondissement d'Anjou
Par Étienne Laberge | Agence QMI

Des élus ont été surpris à jouer tranquillement aux cartes sur leur ordinateur portable pendant la période des questions réservée au public, lundi soir à la séance du conseil municipal.

Les conseillers Luis Miranda et Frank Venneri n'accordaient visiblement que peu d'importance aux inquiétudes des citoyens concernant les allégations entendues à la commission Charbonneau.

Le conseiller François Limoges surfe sur Kijiji (Agence QMI)

«Je fais ce que je veux avec mon portable, a lancé cavalièrement le conseiller Miranda. On entend pareil ce qui se passe dans la salle. On porte quand même attention». Son collègue Frank Venneri a abondé dans le même sens.

Rappelons que le conseil municipal accorde chaque mois une heure aux citoyens, lors de sa séance, pour poser des questions. Journalistes et photographes sont dès lors invités à prendre place au balcon réservé aux médias pour assister à la séance.

C'est dans ce contexte que l'Agence QMI a photographié les conseillers Miranda et Venneri au beau milieu d'une partie de Solitaire. Pourtant, ces élus reçoivent respectivement 124 461 $ et 68 228 $ pour leur travail.

Frank Venneri se paye une partie de solitaire en plein conseil municipal. (Agence QMI)

La chef de Vision Montréal, Louise Harel, ne comprend pas que des conseillers osent jouer aux cartes durant la période de questions. «Ce n'est pas possible. Je n'en reviens pas!»

«C'est inacceptable, s'est étonné le citoyen Michel Benoit, présent chaque mois pour interroger les élus. Les conseillers devraient être attentifs. Ils sont là pour ça, c'est leur travail.»

Ils ne sont pas seuls à utiliser internet à des fins personnelles. Un rapide coup d'œil a permis d'autres observations.

Facebook et Kijiji au conseil

Le conseiller François Limoges regardait des appartements à louer sur le site d'annonces en ligne Kijiji, tandis que d'autres, Aref Salem, Frantz Benjamin, Peter McQueen et François Croteau, naviguaient paisiblement sur Facebook.

François Croteau, maire d'arrondissement, consulte sa page Facebook. (Agence QMI)

«Je naviguais sur Kijiji, car je suis préoccupé par l'embourgeoisement de mon district», a justifié le conseiller Limoges, ajoutant qu'il devait avoir un aperçu du marché locatif de son quartier, pour bien saisir l'ampleur du phénomène.

«Ce n'est quand même pas une absence mentale, a poursuivi le conseiller. On peut marcher et mâcher de la gomme en même temps. On est tout à fait attentif à ce qui se passe autour de nous.»

Il juge par contre que jouer aux cartes ne fait pas partie du travail de l'élu.
«Je ne pourrais pas aller jusque-là. Lorsque je suis sur le web, je veux limiter ça à mon travail.»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.